Mutuelle pour auto-entrepreneur couturière

L’auto-entreprise est un statut adapté pour les personnes qui montent une activité de micro-entreprise avec un chiffre d’affaires limité. Au-delà d’un certain montant, ces travailleurs indépendants doivent opter pour un autre régime plus spécifique comme le SARL, le SAS etc. Depuis 2018, ces travailleurs sont progressivement rattachés au régime général suite à la suppression de la RSI. Ils bénéficient ainsi de la même protection que les salariés. Mais ils ne reçoivent pas d’aide financière en cas de perte d’emploi ou d’arrêt de travail. En guise de compensation, la loi Madelin a instauré des avantages fiscaux pour les TNS mais ces avantages ne sont pas applicables aux personnes exerçant sous le statut d’auto-entrepreneur. Ces professionnels ont donc intérêt à chercher une mutuelle santé auto entrepreneur adéquate répondant à leurs besoins en complément de la couverture insatisfaisante de l’assurance-maladie. La couturière fait partie des professionnels exerçant sous ce régime. Tour d’horizon sur les risques professionnels de ce métier et la complémentaire santé répondant à ses besoins.

Ce professionnel effectue la confection ou la retouche des vêtements. L’activité recense une forte majorité de femmes. La couturière assemble les tissus afin de créer un modèle selon les besoins du client ou en fonction de sa créativité. Ses créations peuvent concerner la robe de mariage, le pantalon, les chapeaux, les accessoires bébés jusqu’au sac à main ou jusqu’à la parure de draps et rideaux etc. Elle peut réaliser des créations sur-mesure ou proposer des services de retouche ou donner des cours de couture dans son atelier. Cette artisane créatrice est rattachée au Chambre des métiers et de l’Artisanat. Son chiffre d’affaires ne doit pas dépasser 170 000 euros. Si elle effectue seulement la retouche, son plafond d’activité est limité à 70 000 euros. Le métier de couturière est accessible après l’obtention de diplômes comme le CAP couture, tailleur dame ou tailleur homme, le brevet de maîtrise couturière-tailleur, le bac pro métiers de la mode-vêtements permettent d’exercer cette activité. Les qualités comme le bon goût et le sens artistique prononcé, la minutie et la dextérité sont également requis. En tant qu’auto-entrepreneur, le sens commercial est également requis, afin de trouver des clients et générer un chiffre d’affaires.

La couturière créé une grande sélection d’articles qui témoignent de son talent. Elle travaille avec des machines à coudre, surjetteuse etc. Elle s’expose à un risque de blessures au niveau des membres supérieurs, notamment. Certains tissus génèrent aussi une grande quantité de poussières ce qui peut entraîner des maladies pulmonaires comme la bronchite chronique ou l’asthme ou d’autres allergies. Ce professionnel peut aussi provoquer des troubles musculo-squelettiques à cause de sa position assise pendant de longues heures et à cause des mouvements répétés. Pour réduire les risques professionnels, la couturière doit travailler dans un local bien aéré avec une interdiction de fumer. Mais malgré ces précautions, ce professionnel peut encore contracter d’autres pathologies qui n’ont rien à voir avec ses activités comme les troubles de métabolisme, les problèmes cardio-vasculaires etc. Afin de se prémunir contre les dépenses santé coûteuses, elle doit alors souscrire à une assurance santé complémentaire pour les auto-entrepreneurs.

Cette mutuelle créée dans les années 90 et appartenant à 100 % à Swisslife fait partie des complémentaires santé proposant un contrat dédié aux auto-entrepreneurs. Ce contrat prévoit une prise en charge des honoraires spécialistes et généralistes DPTAM à hauteur de 350 % de la BRSS contre 200 % pour les non DPTAM. Les prothèses dentaires remboursées par le régime obligatoire sont prises en charge à hauteur de 400 % de la BR tandis que le forfait du remboursement de la paire de lunettes tous les deux ans est limité à 700 euros pour le niveau le plus élevé. En ce qui concerne la chambre particulière, elle est couverte à hauteur de 100 euros par jour. La demande de devis gratuit et la souscription peuvent se faire en ligne. Les intéressés peuvent aussi utiliser le comparateur de mutuelles en bas de ce site s’ils souhaitent dénicher l’assureur proposant le contrat auto-entrepreneur au moindre coût.