Le traitement de la presbytie et sa prise en charge par les mutuelles

Par définition, la presbytie est une maladie qui affecte la vision et qui se présente au cours du vieillissement. Dès que les médecins ophtalmologues découvrent qu’un patient est presbyte, ces derniers prescrivent un traitement de la presbytie pour que la maladie ne s’aggrave pas encore plus. Certes, ce genre de prestation est pris en charge par la Sécurité sociale, mais la participation qui vient au patient reste tout de même élevée. C’est pourquoi, il est nécessaire de souscrire une bonne mutuelle optique qui pourrait combler cet écart.

La presbytie est une maladie des yeux qui se manifeste en premier lieu par un léger trouble du regard et dans le pire des cas de la perte de la vue. Il est notamment facile de savoir si vous en êtes atteint ou non. Au fil des années, et une fois atteint la cinquantaine environ, vous serez sujet à plusieurs déboires en matière de santé. Afin de minimiser notamment les dépenses et pour profiter d’une meilleure qualité de soin, on vous conseille notamment les assurances complémentaires santé. Ces dernières couvrent par exemple la presbytie.Vous avez des difficultés à lire aussi bien de près que de loin ? Vous voyez trouble ? Vous avez des maux de tête et des douleurs sur les yeux qui sont fréquents ? Une consultation médicale sera nécessaire pour confirmer le diagnostic. Mais il y a de grandes choses pour que vous soyez touché par la presbytie.

C’est une maladie de la vieillesse. Elle est causée par une perte de l’élasticité du cristallin de votre œil. Ce qui rend la vision trouble. Elle se déclare en général vers les 45 ans et s’aggrave au fil des ans. Il faut une vingtaine d’années pour que vous perdiez complètement la vue. Mais tout dépend aussi de votre état de santé. SI vous avez du diabète ou encore que vous soyez sujets à des maladies cardiovasculaires, vous présentez plus de risque d’en développer plutôt.

Pour soigner la presbytie, vous pouvez vous contenter des lunettes et des lentilles correcteurs. Pour soigner les troubles de la vue de loin ou de près, les grandes marques vous proposent actuellement les verres progressifs : pratiques, design et tendance. Beaucoup plus permanent, mais tout aussi efficace, il y a également les opérations chirurgicales. Et dans un cas comme dans l’autre, vous pouvez compter sur la couverture des mutuelles santé.

Après que le médecin ophtalmologue ait fini de faire le diagnostic de presbytie, le patient pourra choisir sur le type de correction qu’il veut adopter. Pour ce faire, il y a trois alternatives : soit il choisit de porter des lunettes avec des verres prévus à cet effet, soit il choisit de porter des lentilles de contact ou encore il décide de se faire opérer, c’est-à-dire opter pour la chirurgie.

Mais il est à savoir que le prix des verres correcteurs est très élevé, voire parfois inaccessible, par rapport aux verres simples. Par contre, malgré ce grand écart de prix entre les verres simples et les verres multifocaux, le taux de remboursement de la Sécurité sociale est toujours pareil mais se distingue du degré de correction, qui s’élève à 65% des tarifs conventionnels.

Afin de bénéficier d’un complément du remboursement effectué par la Sécurité sociale, avoir une complémentaire santé optique est la solution la plus adéquate parmi tant d’autres.La prise en charge des coûts de la correction de la presbytie effectuée par les mutuelles se présente souvent sous forme de forfaits. Alors qu’avec une mutuelle santé spécialisée sur l’optique, il est possible de faire le choix selon le forfait qui convient le mieux aux souscripteurs afin d’acquérir un remboursement satisfaisant des verres ou des lentilles utilisés par le patient.