Santé des seniors : les accidents de la vie courante

La santé des personnes âgées est naturellement plus délicate que celle de la personne dans la force de l’âge. Ils sont plus sujets à certaines maladies et sont également vulnérables aux accidents de la vie courante. Ces derniers constituent la troisième cause de décès chez les seniors après les maladies cardiovasculaires et les tumeurs cancéreuses. Les éléments favorisants les accidents de la vie au quotidien sont divers et le plus grave, c’est que les traumatismes ou les chutes peuvent entraîner la mort de l’aîné. Dans cette guide, nous allons découvrir les causes de ces accidents ainsi que les mesures préventives pour éviter leur survenance.

Avant de parler des causes de ces accidents, nous allons d’abord définir ce qu’on entend par ces mots. Selon la loi de Santé 2016 dans l’article 63, cette catégorie regroupe l’ensemble des traumatismes involontaires en dehors des accidents de travail ou accidents sur la route. Il comprend ainsi les accidents qui pourraient survenir à domicile ou pas très loin du foyer du senior âgé. Les accidents provoqués par la pratique des activités sportives ou des activités ludiques entrent également dans cette définition. En revanche, les suicides et les agressions ne sont pas classés dans cette définition. Les statistiques indiquent que plus de la moitié de décès survenant par ce type d’accidents se passe dans un centre hospitalier ou une clinique. Les seniors âgées de plus de 65 ans constituent plus de 75% des décès. Et le taux de morts par ce genre d’accident chez les femmes est beaucoup plus important que chez les hommes.

Les décès par accidents de la vie courante sont imputables à une chute ou un traumatisme chez les sujets âgés. Mais certaines personnes meurent également à la suite d’une introduction d’un poison dans l’organisme, ou encore de brûlure, d’étouffement. L’électrocution, l’intoxication au gaz ou la noyade pourraient également entraîner la mort d’un senior âgé.

  • Les chutes
    La chute figure en premier place des causes des morts des seniors âgés. 70% des accidents mortels se passent au foyer tandis que 15% surviennent à l’extérieur sur la route publique. Les chutes peuvent être causées par la fatigue due à une maladie de longue durée, ou encore un problème d’acuité visuelle. Il y a également l’attention qui diminue avec l’âge. La prise des médicaments peut également causer l’étourderie du senior. A part cela, le mauvais aménagement de son espace de vie pourrait être aussi la cause de la chute. Si cet accident n’entraîne pas souvent la mort sur le coup, il est susceptible de causer la fracture du col de fémur. Cela pourrait être dû à une ostéoporose qui est une maladie de vieillesse causant la diminution de la résistance des os. L’hospitalisation s’avère nécessaire dans certains cas. Et le médecin pourrait éventuellement indiquer une intervention chirurgicale si l’état du patient atteint de fracture de col de fémur est très grave. La chute pourrait aussi faire perdre à la personne son autonomie. Il aurait besoin d’un assistant pour le surveiller au quotidien. Mais les effets secondaires psychologiques sont également importants. Le senior âgé a peur de sortir seul. Il devient angoissé.
    Pour prévenir la survenance de chute, il importe d’aménager le domicile de la personne âgée. L’éclairage doit être suffisant, le parquet ne doit pas être glissant. Ajoutez également des points d’appui à l’intérieur ou à l’extérieur. La chute pourrait arriver lorsque le senior fait ses activités ménagères ou lorsqu’il fait le jardin. La baisse de vue ou les malaises dus à une hausse ou une baisse de pression artérielle doivent être également corrigés. Les fils électriques ou les jouets qui traînent, les tapis non fixés au parquet doivent être enlevés. Les risques d’accidents dans l’espace du domicile de la personne doivent être bien identifiés. Le senior âgé doit également avoir un escabeau bien stable pour monter prendre quelque chose. Pour cette tranche de la population, la souscription à une mutuelle senior est à recommander. Cela lui permet de bénéficier d’une prise en charge plus efficace lors du traitement des ALD, ou des problèmes oculaires. A noter que bon nombres de mutuelles proposent une prestation à la carte selon les besoins sanitaires du senior. Dans tous les cas, la consultation médicale est nécessaire si le senior a des vertiges, des malaises, ou fait signe de baisse progressive de capacités psychiques etc. Car les troubles du fonctionnement de cerveau altèrent les fonctions exécutives du senior et il peut avoir du mal à s’orienter.
  • Les brûlures
    Les brûlures font également partie des accidents de la vie courante. Elle peut survenir à la cuisine lorsque le sujet âgé utilise son autocuiseur ou il fait frire des aliments. L’huile bouillante pourrait se projeter sur ses bras ou sur son visage s’il ne fait pas attention. La lampe halogène est également susceptible de causer la brulure des doigts. Il ne faut surtout pas toucher cet appareil avec ses doigts. Se prémunir également contre le risque de brûlure en évitant de jeter un aérosol dans le feu ou sur les plaques de cuisson. Cela provoquerait une explosion qui pourrait brûler la personne. La vérification de son installation électrique est aussi nécessaire, surtout si la maison est vétuste. Dans ce cas, la vérification de l’installation électrique par un électricien est aussi à préconiser. Le professionnel en électricité s’assure que tout est en ordre et que les prises sont bien reliées à la terre. L’achat des matériels électriques sûrs permet également d’éviter les risques de court-circuit ou d’électrocution.
  • Les intoxications
    Outre le risque de brûlures à domicile ou à l’occasion d’un barbecue, l’intoxication par gaz est également une des accidents de la vie courante chez les sujets âgés et pour toute la population. Cela est dû à un entretien défaillant du système de chauffage aggravé par une chambre mal aérée. Le système de respiration des sujets âgés étant moins résistant que chez les plus jeunes, l’intoxication au monoxyde de carbone les affecte plus dangereusement. L’hospitalisation, le décès pourraient survenir. Pour éviter une telle catastrophe, il est conseillé de bien aérer le logement et de faire un contrôle régulier des appareils de chauffage et des conduits d’évacuation. L’intoxication peut également être due à une prise de médicaments périmés. Dans ce cas, il est recommandé d’aller chez le médecin traitant qui prendra les mesures nécessaires pour désintoxiquer le senior âgé.
  • Les blessures
    Les seniors bricoleurs sont également susceptibles de se faire des plaies à cause d’un mauvais maniement d’un outil. Les blessures pourraient arriver lors de l’ouverture d’une boîte de conserve par exemple, ou lors de l’utilisation d’un appareil électrique. Le port d’un gant est à conseiller lorsqu’on enlève des morceaux d’un verre cassé. En cas de blessure, le senior aurait à se rendre au plus vite chez le médecin traitant pour nettoyer la plaie et appliquer les soins nécessaires. Enfin, les accidents de la vie courante tels que la noyade ne concernent en principe que les jeunes enfants. Pour ce qui est de l’étouffement, cela pourrait être dû à une maladie. Le professionnel de santé fera le bilan de la santé de la personne âgée et indiquera les mesures à prendre pour éviter ce type d’accidents de la vie courante.