Santé des personnes âgées : la protection contre le froid en hiver

Les rigueurs hivernales provoquent la déperdition d’énergie. Les personnes âgées sont les plus sensibles au grand froid. La compensation avec une alimentation adaptée est requise pour réchauffer l’organisme tout en préservant sa santé. En effet, le froid peut causer une aggravation de maladies respiratoires ou cardiovasculaires. Tout comme la canicule, il peut aussi augmenter le risque de mortalité chez les sujets âgés. Sans oublier que le dysfonctionnement du chauffage est un élément favorisant l’intoxication par monoxyde de carbone. Pour les seniors et les personnes à risques, il importe ainsi de prendre de précautions bien avant la venue de l’hiver. Explications.

Le froid est responsable de divers maux : nez qui coule, maux de tête, baisse de moral, grippe, rhume, fatigue et perte de tonus. Et à cela s’ajoutent d’autres chamboulements plus difficiles à régler comme l’asthme, les crises cardiaques etc. Les personnes ayant des défenses naturelles plus faibles comme les personnes âgées, les nourrissons, les femmes enceintes sont les plus vulnérables à ces petits problèmes de santé causés par l’hiver. Le fait est que la résistance de virus respiratoire comme la grippe s’accroît avec la baisse de la température. Le nombre de contamination augmente ainsi et les personnes les plus vulnérables n’y échappent pas. Le senior âgée est la proie facile aux infections surtout s’il reste cloitré dans une chambre mal aérée et confinée. Les microbes et les bactéries se multiplient dans un endroit peu assaini. En plus, la transmission du virus de la respiration est simple, elle se fait par éternuement, par la toux et en touchant la main de la personne infectée. Le senior âgé doit ainsi établir un plan de bataille adéquat pour mieux affronter l’hiver tout en restant en bonne forme.

Le médecin traitant pourrait conseiller la personne âgée sur le régime alimentaire approprié à son âge avec l’hiver. En effet, la notion très répandue d’adopter des recettes caloriques dès qu’il y a une baisse de température ne suffit pas pour préparer l’organisme au grand froid. Outre la ration augmentée de corps gras, il faut aussi miser sur la valeur nutritive des aliments. Les soupes, les céréales, les fruits et légumes, les poissons gras, les féculents, les produits sucrés, les œufs et les produits laitiers apportent autant de bienfaits et de force au corps humain. En hiver, le sujet âgé doit bien manger car le froid impose des efforts supplémentaires au corps. Par ailleurs, il faut aussi savoir que l’alcool n’a aucun pouvoir sur le réchauffement de l’organisme. Au contraire, il provoque une baisse rapide de la température du corps et augmente le risque d’hypothermie. Ceci dit, nous n’interdisons pas à la personne âgée de boire un coup s’il reste dans la juste mesure. On insistera aussi sur la nécessité de boire suffisamment pour hydrater les selles, y compris pendant les repas. Cela aussi afin de ne pas fatiguer les reins. Les jus de fruits frais, les tisanes peuvent remplacer l’eau fraîche embouteillée.
Le deuxième point important pour lutter contre les rigueurs hivernales c’est la couverture du corps. Une personne âgée doit mettre plusieurs couches de vêtements avec un coupe-vent s’il veut sortir de chez lui. Les vêtements serrés qui entravent la circulation de sang sont déconseillés. Mieux vaut choisir des habits amples en laine polaire sous le coupe-vent. Le nez et la bouche doivent être couverts. Il en est de même pour la tête, les mains, le cou et les pieds. Pour éviter les chutes sur le sol glissant, il est conseillé de porter des chaussures avec des semelles antidérapantes. Et S’il compte faire un long trajet, il aurait à emporter des plaids, une trousse de secours et son téléphone portable. Notons qu’en hiver, une personne âgée doit éviter de faire des activités sportives surtout s’il souffre de problèmes cardio-vasculaires. La fréquence du battement cardiaque est plus élevée avec le froid. Ce qui gêne la circulation du sang. A noter que la baisse de température peut provoquer l’hypothermie et la gelure. Ces symptômes peuvent causer la mort pour une personne fragile.
Outre l’alimentation et les vêtements appropriés, il y a également une autre précaution importante à prendre pendant l’hiver. Il s ‘agit de risque d’intoxication au monoxyde de carbone. En France, on enregistre chaque année 1500 victimes de ce gaz. Pour ce, il faut éviter l’utilisation de chauffage d’appoint, de la chaudière ou de groupe électrogène dans un espace de vie fermé ou non ventilé. Une aération de la pièce au moins une dizaine de minutes chaque jour est également nécessaire. Concernant justement le chauffage et l’aération de son habitation, la personne âgée doit chauffer son logement à 20 degrés s’il est casanier. Mais s’il sort souvent, il serait plus sage de chauffer la maison à 19 degrés. Un chauffage à plus de 21 degré est à déconseillé. Sinon, dès qu’il y a un peu de soleil à l’extérieur, il faut aérer son domicile pour renouveler l’air et éviter la prolifération des microbes.
En dehors de ces précautions, le respect de l’hygiène et le bon rythme de sommeil sont également des mesures à prendre en vue de la protection de la santé de la personne âgée. La propreté du corps et des mains aide à lutter contre les infections hivernales. Du fait que la grippe peut se transmettre par voie aérienne en toussant ou en éternuant ou par contact de la main, il serait prudent de se laver les mains régulièrement avec du savon. Cela optimiserait ses défenses immunitaires. Le soir avant de dormir vers 21 h ou 22 h, il est conseillé au senior âgée de prendre une douche bien chaude et de se couvrir d’un pyjama bien chaud après le bain. S’il ressent le froid, une petite bouillote pourrait réchauffer son lit. Mais le matin, il ne faut pas oublier d’ouvrir les fenêtres afin de faire entrée une bouffée d’oxygène frais.

Bien avant les vagues de froid, le senior âgé qui a une santé fragile doit faire une cure de vitamine C. Cela augmente sa résistance contre le rhume ou la grippe. Des vitamines A, B9, du fer, de zinc ou encore de vitamine E peuvent également être utiles à sa santé. Les extraits de thym, de cannelle, la menthe poivrée, le ginseng, le pollen, le gingembre, le houblon etc aident également à prévenir les maladies des voies respiratoires. Pour assainir l’atmosphère dans la maison, l’huile essentielle d’eucalyptus ou de bois de rose peut être utilisée en diffusion. Dans le bain, on peut également mettre quelques gouttes d’huile essentielle de ravintsara et d’eucalyptus, deux huiles utiles pour leur vertu antiseptique et calmante.

Certains médicaments peuvent dérégler le mécanisme de régulation de l’organisme humain. Tels sont par exemple les médicaments traitant l’angine de poitrine et la tension ou les tranquillisants. Le patient âgé sous traitement ferait mieux d’être vigilant surtout que ces médicaments diminuent ou augmentent selon le cas sa sensibilité au froid. Il est préférable pour lui de ne pas sortir si le temps est vraiment mauvais afin d’éviter l’accident. Quoi qu’il en soit, la souscription à une mutuelle senior est toujours une bonne idée pour lui faire bénéficier de remboursement de soins satisfaisant pour la médecine douce ou d’autres problèmes de santé.