Mutuelle pour profession libérale : diététicien

Le terme profession libérale regroupe tous les métiers exercés personnellement et de façon indépendante sur la base de qualification et qui visent à servir l’intérêt du public ou de clients. On ne reconnaît pas les artisans, les agriculteurs, et les commerçants dans cette catégorie. Celle-ci se répartit en professions libérales réglementées qui nécessitent l’obtention de diplômes et le respect de code de déontologie du métier comme le diététicien et les professions libérales non réglementées comme l’infographiste etc. Ces types de travailleurs sont affiliés à la Sécurité sociale des indépendants pour leur couverture sociale or, cette caisse primaire obligatoire ne propose pas un remboursement intégral des dépenses santé. La souscription à une mutuelle santé s’avère ainsi nécessaire pour eux. Le point sur le métier du diététicien et la mutuelle santé adaptée à ses besoins.

Ce professionnel de la santé se spécialise dans les conseils en nutrition et alimentation. Dans le cadre de son travail, il doit agir sur le respect des réglementations françaises et européennes en matière d’alimentation et d’hygiène et l’éducation de la pratique alimentaire adaptée des individus en fonction de leur âge, de leurs pathologies ou intolérances et de leur état (personnes obèses, femmes enceintes, végétariens…). Avant l’établissement de son diagnostic diététique, il doit s’informer sur le mode de vie du patient, ses goûts, ses antécédents médicaux et génétique et même ses croyances. A noter qu’il doit posséder un diplôme d’Etat, un BTS diététique ou DUT en génie biologique option diététique et être inscrit dans le fichier ADELI pour pouvoir exercer ce métier. S’il ne répond pas à cette obligation alors qu’il pratique ce métier, il encourt 15 000 euros d’amende avec un an d’emprisonnement. Par ailleurs, ce professionnel de la santé peut offrir ses services dans un hôpital, institut de soins, clinique, EHPAD, cantine scolaire, club sportif, industrie agro-alimentaire, organisme humanitaire etc. Il peut aussi exercer avec un statut de profession libérale dans son cabinet. Un médecin généraliste peut aussi envoyer son patient souffrant de troubles alimentaires à ce professionnel afin que ce dernier établisse un régime adapté pour lui.

Le diététicien est affilié au régime social des indépendants. En général, la prise en charge de ce régime de base n’excède pas 70 % des dépenses santé. Il sortira de sa proche alors le reste à charge de 30 % s’il ne souscrit pas à une assurance santé complémentaire. La souscription à une mutuelle santé n’est pas obligatoire mais elle permet de rembourser certains soins coûteux et ceux non remboursés par le régime obligatoire. Elle permet aussi de profiter du tiers payant ou le dispositif permettant de ne pas avancer des frais lors des dépenses santé. Les risques de ce métier sont notamment les contraintes organisationnelles ainsi que le contact tendu avec certains clients qui lui causent du stress ainsi que la fatigue physique. Mais ce professionnel de la santé peut contracter aussi d’autres pathologies qui n’ont rien à voir avec son travail comme les problèmes articulaires, visuels, dentaires ou les troubles de métabolisme etc. En cas de traitement de pathologie grave, il aurait besoin d’une mutuelle santé performante qui remboursera intégralement ses dépenses santé.

Ce groupe d’assurance Suisse fait partie des assureurs proposant une garantie dédiée aux professions libérales et travailleurs non-salariés. Il propose également une solution de prévoyance pour ces types de travailleurs. Ses contrats sont éligibles à la fiscalité Madelin et bénéficient de garantie d’assistance. Les diététiciens intéressés par la souscription à cette mutuelle santé peuvent réaliser une demande de devis gratuit sur le site de l’assureur. Ils peuvent également recourir au comparateur de mutuelles en bas de ce site pour dénicher l’assurance santé proposant le rapport tarif/garantie le plus abordable.