Mutuelle pour auto-entrepreneur : agent artistique

La souscription à une complémentaire santé permet à un auto-entrepreneur de bénéficier d’un remboursement du restant à charge de l’Assurance-maladie comme le ticket modérateur, les dépassements d’honoraires. Certaines mutuelles lui permettent aussi de bénéficier des prestations comme le tiers-payant, la garde d’enfants en cas d’hospitalisation ou l’aide financière en cas d’invalidité. Ce statut regroupe une large gamme de professionnels. Tour d’horizon sur les fonctions d’un agent artistique, les risques du métier et la mutuelle auto-entrepreneur adéquate pour ce professionnel.

L’agent artistique auto-entrepreneur prospecte pour chercher de nouveaux talents et des jeunes qui souhaitent avancer dans leur carrière de musique, cinéma, théâtre ou mode. Dans cette optique, il peut être amené à faire de voyages, à assister à des concerts ou à des compétitions musicales pour dénicher la perle rare. Il joue ainsi le rôle d’intermédiaire entre ses clients et les maisons de production et prend en charge les formalités juridiques, administratives et contractuelles. Il gère également la carrière des artistes ou des mannequins qu’il représente et leur contrat. Les relations avec les médias, la gestion de l’agenda du travail de l’artiste font également partie de ses fonctions. Pour réussir dans ce milieu à forte concurrence, il doit ainsi se constituer un réseau et accroître sa visibilité dans le milieu de showbiz et sur internet. Une grande disponibilité et la capacité à se déplacer ainsi qu’une bonne connaissance de ce secteur sont également requises. Concernant le régime déclaratif de ce métier, depuis le mois de janvier 2016, l’agent artistique peut faire son travail sans demander auprès du ministère de la Culture leur inscription sur le registre national des agents artistiques.

Comme la plupart des métiers dans les arts de la scène, il peut arriver des accidents et des maladies en cours de l’exercice du travail. Les musiciens, les danseurs, les artistes sont protégés dans leur contrat d’engagement s’ils subissent des entorses et des blessures. Mais l’agent artistique quant à lui doit faire face aux contraintes du temps et contraintes physiques, à la détérioration de la santé due à la charge mentale, aux horaires exigeants et les pressions qu’il ne peut pas supporter au-delà d’un certain âgé. Le travail effectué tard le soir constitue aussi un risque professionnel. C’est d’ailleurs pour cette raison que les agents artistiques et professionnels dans le milieu du spectacle et de l’art ont pour la plupart moins de 55 ans. Certes, l’image est aussi en jeu, mais il y a également le risque professionnel lié à ce métier qui peut s’aggraver avec l’âge. Pour bénéficier d’une prise en charge plus satisfaisante en cas de maladie ou de problème de santé, l’agent artistique doit ainsi souscrire à une mutuelle auto-entrepreneur qui peut proposer une prise en charge plus satisfaisante des postes de soins tels que l’hospitalisation, les médicaments, le médecine douce etc.

CNP, Swisslife, Serenis assurance font partie des mutuelles accessibles aux auto-entrepreneurs. Avant la souscription, l’agent artistique doit d’abord faire le point sur les options de garanties les plus ajustées à ses besoins et à son budget. Cela lui permet d’y voir plus clair avec les offres sur le marché. A noter cependant que ce statut ne lui permet pas de bénéficier des avantages du contrat Madelin, comme un TNS ou une profession libérale. Quoi qu’il en soit, pour trouver cette mutuelle, il peut recourir à l’outil comparateur mutuelles sur notre site. Cet outil gratuit et sans engagement l’aide à dénicher en quelques clics la complémentaire santé la moins chère avec la garantie adaptée à ses besoins.