Mutuelle pour femme enceinte comprenant la prime naissance

Les soins requis pour une femme enceinte sont très délicats. Ainsi, il est préférable de trouver une mutuelle convenable adaptée à cette situation. Pour ne pas perdre du temps dans la recherche de mutuelles, le comparatif mutuelle est incontournable.

En principe, les mères qui viennent d’accoucher, quel que soit son statut, sa situation professionnelle et personnelle, ont droit à une prime de naissance. Cette prime autrement appelée prime à l’adoption représente une aide financière versée par la CAF ou Caisse d’Allocations Familiales, sinon par la MSA ou Mutuelle Sociale Agricole. Le versement se fait une fois pour chaque enfant après la naissance, dont l’enjeu est de permettre à la mère et la famille de faire face aux dépenses liées à l’arrivée de l’enfant. A cet effet, des millions de Français sont bénéficiaires de cette prime de naissance. L’État a décidé d’augmenter un peu le montant de la prime au 1er Avril 2019. Le montant passe de 941,67€ à 944,51€.

Le versement de la prime est effectué avant la fin du dernier jour du 2ème mois de naissance de l’enfant ou au dernier jour du 2ème mois de la fin de grossesse. L’allocation de base de la PAJE est versée simultanément avec cette prime, si les parents en sont bénéficiaires.

Parmi les mères qui viennent d’accoucher, il y en a qui ne sont pas éligibles à cette prime de naissance. Ce sont les mères ou les parents qui ont des revenus supérieurs aux seuils fixés par la loi sur la prime de naissance. C’est pourquoi l’on dit que la prime de naissance n’est pas universelle contrairement aux allocations familiales. Si la mère éligible à la prime de naissance accouche de deux jumeaux, elle bénéficie une prime de naissance pour deux enfants, dont une somme de 1889,02€. Si c’est un triplé, le montant est donc 2833,53€. Le versement se fait une fois seulement dans la vie de l’enfant.

Les analyses et les consultations médicales sont entièrement prises en charge par le régime obligatoire durant les 5 premiers mois, du moment que leur coût se limite au tarif conventionnel. Durant cette période, il y a 2 échographies qui sont acquittées à 70%. A partir du 6ème mois jusqu’à l’accouchement, la Sécu prend en charge intégralement des frais médicaux, de l’échographie ainsi que des séances de préparation à l’accouchement. La mutuelle maternité s’applique aussi à 100% lors de l’accouchement. Elle porte, entre autres, sur les frais d’hospitalisation, les prestations médicales et les séances de rééducation, mais sans excéder pour autant les tarifs de convention.

Certes, la Sécu couvre la totalité des dépenses mais pas les dépassements d’honoraires, ni les frais qui dépassent le tarif conventionnel, comme ce qui est souvent le cas. D ce fait, la souscription d’une mutuelle maternité est ainsi intéressante. Le souscripteur dispose d’une prime, à part le niveau de remboursement qui est très élevé.

La mutuelle d’assurance ou la société de mutuelle sert donc à subventionner à la future mère, comme complémentaire de remboursement. Le montant de la subvention dépend de chaque prestataire. La future mère peut connaître le montant exact de la prime qui lui revient, en consultant le tableau de garantie de sa mutuelle. Toutefois, cette prime n’est accordée à la jeune mère si elle n’adhère pas l’enfant lors du contrat de mutuelle.

Pour être sûr de faire le bon choix, l’utilisation d’une comparaison de mutuelle en ligne est la solution principale. En effet, ce comparateur est conçu pour proposer une multitude d’offres afin que l’utilisateur puisse en choisir celle qui est plus adaptée et répond parfaitement à ses besoins. De plus, des conseils d’orientation peuvent être donnés aux futures mères, pour bien choisir la mutuelle adaptée à leurs besoins médicaux.