Déclaration de votre médecin traitant

Choisir un médecin traitant

Les adolescents ont le droit de choisir leur propre médecin dès l’âge de 16 ans. La personne désignée peut être un généraliste ou un spécialiste. Puis, ils peuvent opter pour les professionnels conventionnés ou non conventionnés.

Chacun est libre de faire appel à un médecin traitant de son choix. Mais sachez que ce dernier peut accepter ou refuser votre demande.

Une fois le spécialiste choisi, il faut faire une déclaration à la caisse d’assurance. Elle peut se faire via un formulaire de déclaration ; celui-ci doit contenir la signature de l’intéressé et du médecin soignant. Il est également possible de déclarer le professionnel sur internet.

En donnant des raisons valables, on peut remplacer de médecin soignant.

Raisons de la déclaration du médecin spécialiste

La déclaration a pour but d’améliorer la gestion des dépenses au sein d’un organisme de santé et le suivi médical d’un individu. Le choix d’un médecin soignant est facultatif mais si le patient ne le déclare pas, il sera obligé d’assurer tout seul ses frais médicaux. En effet, le régime obligatoire peut réduire le montant du remboursement pour les professionnels non déclarés.

Si le médecin déclaré est un généraliste appartenant du secteur 1, le taux de recouvrement proposé par la sécurité sociale est de 70% sur la base de 23 euros. Pour les spécialistes non-déclarés, la couverture est à hauteur de 30% du même prix de consultation, soit 5,90 euros.

C’est la raison pour laquelle, il est primordial de déclarer le soignant à la caisse d’assurance.

Indemnisation des consultations par les complémentaires

Ceux qui souhaitent profiter d’un remboursement complet sont invités à souscrire un contrat de mutuelle responsable. Plusieurs dossiers sont disponibles en ligne si vous souhaiteriez en savoir plus sur ce type de contrat. En fait, le but est d’inciter les médecins, les assurances ou les patients à respecter le parcours de soins mis en place.

Les complémentaires santés « responsables » ne prennent pas en charge les tickets modérateurs et les excès d’honoraires hors parcours de soins.

Elles acquittent seulement les consultations des soignants déclarés et les actes médicaux qui respectent le parcours de soins coordonnés. En ce qui concerne les médicaments, la sécurité sociale les prend en charge.

Afin d’être couvert convenablement, il est important de choisir une mutuelle responsable tout en tenant compte du parcours de soins. Pour cela, faites des simulations sur les sites de mutuelles.