Informations à savoir pour la souscription d’une complémentaire santé

Pour veiller à toujours garder une bonne santé et d’être toujours prêt en cas de souci, il est impérativement nécessaire d’être souscrit à une mutuelle : c’est la solution la plus efficace. En ce qui concerne le domaine mutualiste, chaque personne décidant de souscrire à une mutuelle doit s’informer de concernant l’acquisition d’une complémentaire santé. Ceci est surtout recommandé pour ceux qui génèrent des revenus au-dessous de la moyenne. Effectivement, une mutuelle est différente d’une autre, que ce soit au niveau des garanties ou du tarif. C’est pourquoi, il convient de faire une recherche et bien connaître ces éléments pour pouvoir faire le choix.

De façon générale, l’Aide à l’acquisition d’une complémentaire santé est accordée particulièrement à ceux qui ont des revenus faibles mais uniquement à condition que la valeur mensuelle exacte est légèrement supérieure au montant requis pour être éligible à la couverture maladie universelle (CMU) complémentaire.

Cette mesure a été prise puisqu’il a été constaté que les tarifs des cotisations se montrent parfois très chers, notamment pour les familles qui sont en difficulté financière. Ainsi, à l’aide de ce dispositif d’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé, ces derniers ne bénéficient pas seulement d’une aide financière mais également profiter des tarifs médicaux sans dépassements d’honoraires tout en étant exonérés à l’avance des frais sur la part de remboursement fourni par l’Assurance Maladie. En réalité, l’acquisition de la complémentaire santé permet à son bénéficiaire de profiter d’une importante réduction sur la cotisation à payer pour adhérer à un organisme de protection complémentaire. Toutefois, il existe certaines conditions qui sont exigées afin d’être éligible à cette aide comme la résidence régulière en France métropolitaine dans les départements d’outre-mer. A noter que les étrangers ne seront pas touchés par cette aide.

Toute famille qui voudrait faire partie des bénéficiaires de cette aide doit impérativement dresser une demande d’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé. Le formulaire pour cette demande est à retirer au sein de la Caisse d’Assurance Maladie. Sinon, il est également possible de le télécharger sur internet. Plus exactement, il s’agit du formulaire d’ACS S 3715 qu’il faut le remplir correctement. En outre, d’autres pièces doivent être jointes à cela, telles que les photocopies de plusieurs pièces justificatives, notamment de la pièce d’identité, trois quittances de loyer ou factures récentes d’électricité, l’avis d’imposition et les fiches de paie de l’année écoulée. Il convient également que le demandeur mentionne sur sa demande si ce dernier a à sa charge des personnes de sa famille, autrement-dit. Le cas échéant, celui-ci doit présenter le livret de famille prouvant l’identité de chaque membre de la famille ainsi que le nombre de la portée. L’attente de la réponse suite à cette demande est d’environ deux mois, c’est l’Assurance Maladie qui se chargera d’attribuer ou pas l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé.

Ce dispositif d’aide au paiement d’une complémentaire santé est très important, en ce qui concerne le domaine de la mutuelle santé. Particulièrement, c’est plus qu’une nécessité et même vital pour les personnes en difficulté financière et qui ont du mal à acquérir une complémentaire santé alors qu’ils souhaitent en avoir une.

La CMU ou Couverture Maladie Universelle est conçue en faveur des personnes n’ayant pas accès à l’Assurance Maladie. Le fonctionnement de la CMU est similaire à l’Assurance Maladie sauf que le critère d’adhésion est le niveau de revenu se trouvant en dessous d’un certain seuil, permettant la gratuité.

Les conditions d’adhésion
En effet, la CMU rembourse les frais de santé tel qu’il se passe dans une assurance Santé classique. Les bases de remboursements sont similaires. Pour adhérer à la CMU, les conditions sont les suivantes :


    Ne pas avoir accès à une quelconque Assurance maladie, quelle qu’en soit la raison


    Résidant en France de manière stable, avoir une adresse fixe depuis plus de 3 mois


    Résider en France de manière régulière, avoir la nationalité française ou un titre se séjour en règle.

Si l’adhérent dépasse un peu le niveau de revenu minimum pour jouir la gratuité, il doit payer une cotisation de 8% par rapport à son dernier avis d’imposition et suite à la déduction d’un plafond d’exonération. Il ne faut pas confondre la CMU de base avec la CMU Complémentaire ou CMU-C, dont le fonctionnement est différent.

Son fonctionnement
Le fonctionnement de la CMU de base est tel qu’il faut un renouvellement tous les ans au cas où il y a changement de situation. Dès que l’adhérent justifie un dépassement du plafond requis pour bénéficier la CMU de base, il se doit de déclarer sa position, ses revenus et ses attentes pour que les mutuelles puissent prendre une décision optimale. S’il continue à ne pas accéder à l’Assurance Santé, il va accéder à la CMU-C dont le plafond de ressources à ne pas dépasser est de 8951€ pour une personne seule résidant en France, et de manière continue depuis plus de 3 mois.

La CMU prend en charge certains actes médicaux ou certains traitements et elle permet une prise en charge à 100% des tarifs de la sécurité sociale tel qu’il est stipulé supra.