Mutuelles et remboursement des soins médicaux en vacances

Il est indispensable de souscrire à une assurance qui puisse couvrir les frais de soins durant les vacances. L’assurance maladie vous couvre pour toutes sortes de mésaventures et de catastrophes lorsque vous êtes en vacances. Elle pourrait vous faire économiser une lourde facture en cas de problème. Elle est vitale pour tout vacancier et si vous souffrez d’une maladie, vous saurez par expérience que la tranquillité d’esprit qu’elle vous procure est encore plus importante.

D’après les statistiques, plus de 60% de la population passent leurs vacances dans le territoire français afin de profiter d’un remboursement sur les frais de soins en cas de maladie. Les organismes qui assurent la couverture des patients sont le régime social et la mutuelle complémentaire. Ces derniers doivent toujours être accompagnés de leur carte vitale et de leur carte d’assurance afin d’obtenir une prise en charge convenable. Si la personne consulte un autre professionnel médical, la mention « hors résidence » sur le document doit être cochée. C’est la seule consigne que le patient doit respecter. Il n’existe pas de règle stricte en matière de remboursement. Toutefois, certains actes n’apparaissant pas dans la liste du parcours de soins coordonnés ne sont pas déboursés. Le recouvrement proposé par le régime obligatoire est à hauteur de 70%. La complémentaire peut s’occuper du reste des dépenses si vous y êtes inscrits et payez les cotisations de façon régulière.

Si vous pensez séjourner en Europe, vous devrez demander une carte européenne pour que vous puissiez être acquitté en cas de maladie. La carte CEAM est délivrée auprès de votre caisse d’assurance et sa validité est d’un an. Pour cela, l’intéressé doit faire une requête 15 jours avant de partir en vacances. S’il n’a pas pu effectuer une demande dans le délai prévu, la caisse lui donne une carte temporaire. La durée de vie de cette dernière est seulement de 3 mois.

En disposant de la carte européenne, vous serez pris en charge par le régime social. En effet, le mode de remboursement peut changer d’un pays à un autre. En ce qui concerne les frais de soins, le patient doit les régler à l’avance. Une fois arrivée en France, ils seront indemnisés par leurs organismes d’assurance.
Il est à noter que le remboursement est basé sur le tarif de convention du régime primaire et de la complémentaire santé en France.

Utilisable dans l’espace européen mais aussi en Suisse, ce document est très facile à obtenir : il suffit d’en faire la demande sur le site de l’Assurance maladie (Ameli.fr), à la rubrique “mes démarches.” Faites-le au moins deux ou trois semaines avant votre départ. La CEAM est nominative et ne couvre que son titulaire. Dans le cas où vos enfants sont sur votre Carte vitale française, chaque membre de la famille doit donc posséder sa propre CEAM.

Tout comme dans les pays de l’Union Européenne, les frais liés aux soins doivent être avancés par le patient. Pour les situations d’urgence, les dépenses sont assurées par le régime social. Pour être acquitté, les personnes assurées doivent présenter toutes les pièces justificatives à leur caisse d’assurance. Après une approbation, le patient bénéficiera d’un recouvrement de la part de sa compagnie d’assurance. Par ailleurs, les vacanciers peuvent souscrire une formule offrant le ticket modérateur avant de partir.

Hors des frontières européennes, la Sécurité Sociale ne vous couvre qu’en cas de soins de santé urgents et imprévus. Pour la procédure, il faut que les frais justifiés par une situation d’urgence soient généralement remboursés après avoir fourni les justificatifs. Vous devez ensuite attendre qu’un médecin-conseil de l’assurance maladie se penche sur votre dossier.

Avec l’aide d’une mutuelle, les patients n’auront plus à faire face aux mauvaises surprises financières durant leurs séjours à l’étranger. Si les frais médicaux sont très chers, les complémentaires santés peuvent proposer une garantie de rapatriement. Il est possible d’obtenir un billet d’avion gratuit en cas d’hospitalisation dans les pays hors UE. Pour éviter les excès de charge et profiter pleinement de vos vacances, il est recommandé d’adhérer à une mutuelle santé. Pour plus de renseignements, veuillez contacter un conseiller d’assurance.

Si votre mutuelle couvre les dépenses de santé dans un pays de la Communauté européenne, les remboursements sont généralement conditionnés par la prise en charge des dépenses par l’Assurance maladie. Il ne s’agit généralement que des soins revêtant un caractère d’urgence et dans la limite des tarifs conventionnés. Certaines mutuelles proposent la souscription d’une garantie court séjour qui peut couvrir les dépenses de santé au sein de l’Union Européenne mais aussi en dehors. Cette couverture peut être plus ou moins complète en allant du seul remboursement des soins au rapatriement sanitaire en cas de nécessité.

En matière de santé, il n’existe pas de généralités. Mais il est évident qu’un weekend dans une capitale européenne ou ailleurs ne se prépare pas comme 2 semaines de safari au Kenya. Votre médecin traitant ainsi que le pédiatre de vos enfants connaissent parfaitement votre état de santé et peuvent vous apporter des conseils très utiles sur les précautions à prendre. Parlez-leur de vos projets de voyage en avance. Ils pourront vérifier que vous êtes à jour.