Mutuelle santé senior : les allergies

L’allergie est une réaction du système immunitaire d’une personne provocant une inflammation qui se répercute sur son état de santé. Les manifestations cliniques pourraient être dues au contact avec les poils des animaux, aux pollens, aux acariens ou à l’ingestion d’un aliment ou d’une substance particulière qui déclenche les troubles digestifs…Selon les statistiques, les pathologies allergiques touchent 20 % de la population. Les seniors et les enfants sont les sujets les plus sensibles à cette affection. L’assurance-maladie prend en charge le traitement des allergies mais la souscription à une mutuelle santé senior permet de compléter la prise en charge en cas d’aggravation. Tour d’horizon sur les symptômes, les causes et le traitement de cette pathologie.

Cette pathologie constitue un problème de santé publique car selon les estimations, les personnes victimes d’une réaction de l’organisme suite au contact d’un allergène atteignent 20 % à 30 % de la population. Cette maladie peut se décliner sous plusieurs formes : l’asthme, la dermatite ou l’eczéma, le rhume de foins, la conjonctivite, l’allergie aux médicaments ou aux certains aliments ou l’urticaire. Les symptômes peuvent être modérés ou graves en fonction du système immunitaire du patient. Les inflammations peuvent être saisonnières ou chroniques. Les signes de l’allergie sont ainsi variables en fonction du type d’allergie :

  • rougeur, éruption cutanée ou démangeaison dans le cas d’un eczéma
  • nez bouché ou obstrué à cause d’un rhume de foins
  • yeux larmoyants et rouges
  • respiration sifflante, oppression du thorax ou essoufflement dans le cas de l’asthme
  • s’il s’agit d’une réaction grave, le patient pourrait montrer un choc anaphylactique. Cette manifestation d’hypersensibilité se traduit par les fortes démangeaisons, le gonflement du visage accompagné ou non d’œdème, l’urticaire géante, les nausées, l’écoulement du nez et les difficultés de la respiration. Cette réaction problématique pourrait causer la chute de tension du patient entraînant une perte de conscience.
  • d’autres complications comme l’asthme, les troubles de sommeil, les difficultés d’endormissement et la fatigue causées par les éternuements, les démangeaisons, l’altération des voies de circulation etc. pourraient aussi indiquer les allergies

Nombreuses sont les causes de l’allergie. Les allergènes comme les acariens, les poils d’animaux, la poussière, le pollen des arbres, les moisissures, le latex, les produits chimiques, les piqûres d’insecte sont les plus souvent incriminés dans l’apparition des démangeaisons. La prise de certains médicaments comme la pénicilline et l’ingestion de certains aliments comme les œufs, les poissons, le lait, ou les protéines de vaches, les fruits de mer… peuvent aussi provoquer les réactions allergiques. L’exposition au soleil pourrait également provoquer une réaction cutanée qui pourrait disparaître rapidement. A noter que tout le monde n’est pas sensible aux allergènes. Seules celles qui ont un système immunitaire sensible produiront les réactions dermatologiques. Par ailleurs, selon les experts et les chercheurs, la cause de l’allergie dans les pays développés est l’augmentation de l’hygiène car la prévalence de l’allergie alimentaire et respiratoire est en parallèle avec la hausse de la rentrée d’argent. Enfin, cette affection peut être aussi d’origine héréditaire.

Les médicaments et le traitement dépendent du type d’allergie. Après l’inquisition sur les signes de la maladie et l’histoire allergique de la famille du patient, le médecin peut prescrire la prise des médicaments comme les antihistaminiques, les corticostéroïdes. Il peut aussi indiquer la prise d’autres médicaments permettant d’alléger la congestion du nez ou des médicaments bloquant les effets des leucotriènes. Pour trouver l’origine de l’allergène, le médecin peut effectuer également un test cutané. Dans tous les cas, s’il s’agit d’une forte allergie alimentaire, il est recommandé d’arrêter rapidement la consommation de l’aliment causant l’inflammation.