Mutuelle santé senior : les acouphènes

La perte auditive ou la baisse d’audition survient avec l’âge. Dès la cinquantaine, ce phénomène peut apparaître progressivement. D’autres troubles auditifs comme les acouphènes pourraient aussi arriver aux personnes âgées. Ce trouble handicapant touche également les jeunes victimes des traumatismes sonores. Les acouphènes sont incurables mais il existe des solutions permettant d’atténuer les bourdonnements. L’assurance-maladie prend en charge le traitement de ce trouble. La couverture de la mutuelle santé senior permet de compléter le remboursement insuffisant de la Sécurité sociale. Dans cet article, nous allons faire un tour d’horizon sur les symptômes, les causes et les traitements des acouphènes.

Ce problème auditif qui affecte jusqu’à 17 millions de Français n’est pas d’abord une pathologie à proprement parler. Les médecins le considèrent plutôt comme les syndromes d’une maladie sous-jacente, tels que la perte auditive causée par une presbyacousie ou le signe d’une hypertension artérielle par exemple. Une étude a montré que les personnes âgées ne sont pas les seuls exposés à ce trouble. 56% des jeunes Français de 15 à 17 ans indiquent avoir déjà souffert de ce trouble. Les acouphènes se définissent comme la perception de sons qui n’est pas entendu par son entourage. Ils sont répartis en acouphènes subjectifs qui apparaissent dans 99 % des cas et acouphènes objectifs qui touchent uniquement 1 % des personnes atteintes. La première catégorie désigne les sons perçus uniquement par le patient. Il s’agit souvent d’une réaction de nerfs ou des appareils auditifs à un éventuel trouble comme la perte de l’audition. Tandis que les acouphènes objectifs sont les sons que le médecin peut lui-même entendre lors d’auscultation. Ces sons peuvent être causés par les mouvements de muscles et de squelettes ou de la circulation sanguine du patient. Ce cas est plutôt rare. La personne victime de ce trouble peut avoir les sensations suivantes :

  • il a des bourdonnements dans la tête ou dans les oreilles
  • il peut entendre une sonnerie stridente, une personne qui siffle, le craquement de branches ou d’autres objets, le tintement des objets, des bruits de goutte d’eau qui tombent, bruits les notes de musiques dans l’air qui reviennent en boucle…
  • les sons entendus peuvent être graves, forts, doux. Ils peuvent apparaître par intermittence ou d’une façon continue. L’oreille du patient ou les deux oreilles peuvent percevoir cette sensation auditive.
  • ces sons peuvent causer d’autres troubles comme la détresse, l’anxiété, les sautes d’humeur, l’irritabilité, l’insomnie, la dépression, la baisse de la concentration, les nausées et la douleur.
  • la personne peut se montrer aussi hypersensible à un bruit d’une intensité normale

Ce trouble souvent associé à une perte auditive peut être causé par plusieurs facteurs :

  • la personne peut être exposée d’une façon continue à des bruits assourdissants qui finissent par endommager son tympan, et les cellules de son oreille interne. Il peut par exemple écouter d’une façon continue des lecteurs mp3. L’atteinte ne concerne souvent qu’une seule oreille. La personne perd l’audition à une fréquence identique à celle qui a provoqué le traumatisme. Dans certains cas, si les bruits parasites sont causés par des sons forts, ils peuvent disparaître au bout de quelques temps sans intervention et sans traitement si la personne n’est plus exposée à la musique.
  • si le trouble apparaît vers l’âge de 60 ans, il peut être dû à la presbyacousie. C’est un trouble auditif caractérisé par la baisse progressive de l’acuité auditive. Les 2 oreilles sont alors touchées par les acouphènes.
  • ce phénomène pourrait également provenir d’une obstruction du conduit auditif. La présence de bouchons de cérumen empêche le bon fonctionnement du tympan. Il convient alors de nettoyer d’une façon approprié l’intérieur des oreilles avec du coton-tige si cette cire d’oreille s’accumule dans le conduit auditif.
  • un corps étranger dans le conduit auditif pourrait également être incriminé dans l’apparition de ce trouble. L’élimination de cet élément pourrait faire disparaître les bourdonnements sauf en cas de lésion.
  • une blessure grave ou une tumeur à la tête ou au cou, les lésions à la tempe, le traumatisme du cerveau, l’obstruction nasale liée à un rhume, les troubles de nerfs, l’otospongiose, la maladie de Menière etc. peuvent aussi causer la perception de sons étranges.
  • es maladies comme la pression artérielle ou l’athérosclérose peuvent aussi provoquer les acouphènes objectifs.
  • enfin, la prise de certains médicaments ou le suivi de certains traitements pourraient engendrer des effets secondaires comme les acouphènes. Parmi ces médicaments, on peut citer certains anti-inflammatoires et antibiotiques, les diurétiques et le traitement anti-cancer.

Si ce trouble n’est pas traité, il peut entraîner un état dépressif, des nausées et l’insomnie. Pour établir le diagnostic, le médecin traitant effectue un test d’audition et une IRM. Pour identifier les causes des bruits bizarres, il peut aussi réaliser une échodoppler. Mais dans la plupart de temps, ces tests ne parviennent pas à déterminer les causes des bruitages. En conséquence, il n’existe pas de remèdes ou de médicaments pouvant guérir définitivement ce trouble. Le médecin traitant oriente le patient vers la modification du traitement médicamenteux (si le bruit provient d’un traitement médical). Il peut aussi conseiller le patient d’utiliser des prothèses auditives ou un appareil générateur de sons très légers. Si le trouble est causé par une lésion, une tumeur ou une anomalie d’une artère, le médecin pourrait conseiller l’ablation de la tumeur. Dans certains cas, il peut aussi prescrire l’utilisation de certains médicaments même si les effets de ceux-ci sont quelquefois imprévisibles. L’adage dit mieux vaut prévenir que guérir. Les mesures préventives consistent à éviter l’exposition aux bruits élevés en utilisant des écouteurs protecteurs. Les personnes sous traitement médical doivent aussi ne pas consommer sur la durée les anti-inflammatoires non-stéroïdiens et autres antibiotiques.

Avec la réforme 100 % santé en vigueur depuis 2021, l’assuré pourra ne plus rien avoir de frais à sa charge pour l’appareil auditif. Le traitement médical est aussi remboursé par la sécurité sociale. En revanche, si le trouble est causé par une tumeur ou une lésion dans la tête ou dans le cerveau, cela requiert une intervention chirurgicale. Ce poste de soins est encore mal remboursé par l’assurance-maladie. Après l’opération, la personne devra aussi dans la plupart de cas passer par des séances de rééducation. Une prise en charge supplémentaire d’une mutuelle santé senior s’avère judicieuse pour éviter les dépenses sanitaires lourdes.

La meilleure complémentaire pour les personnes âgées est évidemment celle qui propose la cotisation la moins chère et la prise en charge la plus intéressante pour les maladies courantes de la personne âgée. Cela est important car les problèmes de santé varient d’une personne à une autre. Il est recommandé de choisir un remboursement d’au moins 250 % de la BR pour les postes de dépenses qui intéressent le senior. Afin de faciliter cette recherche, le senior qui souhaite souscrire à cette couverture complémentaire peut recourir à l’outil comparateur assurance sur ce site. Ce service gratuit et libre de tout engagement l’aide à dénicher en quelques clics les meilleures mutuelles santé senior en fonction de ses attentes et de son budget. Il lui suffit par la suite de vérifier les détails comme le délai de carence, l’existence ou non du tiers payant…