Mutuelle santé et assurance santé des Français expatriés

Avant de devenir un travailleur expatrié, un citoyen français est d’abord un assuré au niveau de la Sécurité Sociale française. Il y va certainement une continuité de l’assurance santé et de la mutuelle. Le travailleur expatrié peut choisir entre différentes formules. Pour trouver la meilleure mutuelle internationale, l’utilisation d’un comparateur mutuelle est le meilleur moyen. Pour commencer, il est nécessaire d’avoir une notion de statut des expatriés, puis les formules proposées à l’endroit des expatriés, puis les soins couverts par l’assurance santé des expatriés et enfin une notion sur l’assurance au 1er Euro. Il ne faut pas omettre les informations sur la caisse de sécurité sociale des français résidant à l’étranger.

Un statut, plus ou moins particulier, est proposé par le régime de Sécurité Sociale, à l’endroit des français qui allait vivre et travailler en dehors du territoire. Si l’assuré est affecté à l’étranger par son entreprise, il peut choisir entre le statut de travailleur détaché ou le statut de travailleur expatrié. Au cas où, le français est recruté directement par une société étrangère, il jouit automatiquement le statut d’expatrié.

L’affiliation au régime de la Sécurité Sociale est fonction de la détermination du statut. Le français n’est plus affilé à la Sécurité Sociale s’il choisit le statut d’expatrié. A cet effet, il doit être soumis au régime de Sécurité Sociale du pays d’accueil, surtout que c’est obligatoire dans ce pays.

Quant aux français résidant à l’étranger, la caisse de Sécurité Sociale ou CFE est l’organisme mieux placé pour s’occuper des remboursements des frais de santé au cas où le français devait réaliser des actes médicaux sur place. Le remboursement est basé sur les tarifs français proposés par la Sécurité Sociale Française. A son retour en France, le citoyen français peut réintégrer sans peine le régime général. Il ne perd pas ses droits. A titre de rappel, les types de couverture à l’étranger assurés par la CFE sont : les Maladie-maternité-invalidité ; les accidents de travail et les maladies professionnelles ; et la vieillesse. Cependant, celui qui va travailler à l’étranger ayant souscrit à la CFE a intérêt à payer les cotisations à l’Assurance Maladie du pays d’accueil.

Certaines mutuelles santé ou certains assureurs proposent des mutuelles Santé Internationales à l’endroit des expatriés. Il y a même des compagnies d’assurance qui protègent les expatriés dans plus de 150 pays dans le monde. Il y a des formules qui protègent simultanément l’adhérent et les membres de sa famille. Ils sont donc couverts dans le pays d’accueil et bénéficient des conseillers dédiés. Il y a aussi d’assurance santé qui intervient dans diverses situations, par exemple la couverture au 1er Euro, ou le complément de la Caisse des Français de l’Etranger (CFE), ou un complément de la Sécurité Sociale Française. L’assuré peut compléter la formule avec un pack assistance rapatriement complet assorti de responsabilité civile privée.

Il est possible pour le français ayant un projet de partir à l’étranger pour un travail d’utiliser un comparateur Mutuelle Santé à l’Etranger. Entre autres, une mutuelle Internationale propose, à titre d’exemple, quatre formules, à savoir :
La formule Emergency : pour la protection de base (accident, maladie, hospitalisation) avec une prise en charge intégrale de 250 000 €
La formule Essential : avec une prise en charge supplémentaire des frais de santé courants
La formule Confort : pour une protection de haut niveau, une prise en charge élevée des frais de santé, soins de maternité
La formule Premium : pour une protection complète et absolue, sans limite de plafond.

Le travailleur expatrié a besoin d’une assurance santé avec une couverture la plus complète possible pour avoir la tranquillité d’esprit à des milliers de km de chez lui, éloigné de ses proches, surtout que les membres de sa famille ne viennent pas le rejoindre. Voici une liste, qui n’est pas exhaustive, mais couvre tout au moins les soins essentiels quand on est expatrié :

Le traitement hospitalier : qui inclut les frais de consultations, de diagnostics, de frais d’hospitalisation, d’opération chirurgicale, d’anesthésie, de thérapies, de soins de grossesse, d’accouchement, de soins des nouveaux nés. La liste n’est pas terminée.
Le traitement ambulatoire : qui reprend certains soins du traitement antérieur, ajoutés de l’acuponcture, la psychothérapie, les vaccinations, l’immunisation, les soins des yeux.
Le traitement dentaire de base : qui concerne le détartrage, le nettoyage dentaire, la muqueuse buccale, la parodontie, les plombages, la chirurgie, etc. La liste n’est pas close.
Le traitement dentaire majeur : la prothèse dentaire, les implants, l’orthodontie, soins dentaires suite à un accident, les travaux de labo dentaire, etc.
L’assistance médicale : transport sanitaire, rapatriement, permanence téléphonique, paiement d’une avance, visite de la famille, report du voyage de retour, garde des enfants, accès à une liste des prestataires médicaux, portail service client, etc.

L’assurance au 1er Euro est une formule de mutuelle Santé qui rembourse chaque euro dépensé par le patient surtout qu’il est un travailleur expatrié. Ce type d’assurance est une combinaison de la Sécurité Sociale et de la Mutuelle Complémentaire.

L’assurance au 1er Euro est une protection adaptée à tous les pays. Il est possible pour le travailleur expatrié de récupérer auprès de son CPAM le formulaire E104. A noter qu’avant d’être expatrié, le travailleur est avant tout un assuré au niveau d’une caisse primaire d’assurance maladie qui est un organisme local du régime général. Ce document fourni par le CPAM est indispensable et à présenter au représentant de la mutuelle qui se charge de la souscription locale, une fois que le travailleur arrive dans le pays d’accueil. Les prises en charge sont immédiates, sans délai de carence.