Santé seniors après 50 ans : troubles du transit

La perturbation du transit peut arriver à tout le monde mais les sujets âgés y sont plus sensibles. Cela pourrait provenir d’un problème au niveau du foie, du pancréas ou de vésicule. Si l’estomac et l’intestin ne fonctionnent pas aussi comme ils se doivent, une personne pourrait également montrer divers symptômes comme la diarrhée, les ballonnements, la constipation, les flatulences, le gonflement de l’abdomen, les crampes etc. Les troubles du transit impactent sur la qualité de vie de seniors. Il importe de consulter son médecin traitant si les signes de ces troubles apparaissent fréquemment. Retrouvez dans cet article les symptômes, les causes et le traitement de ce problème.

Les signes évocateurs du transit paresseux ou malade sont nombreux. L’irritation de l’intestin se présente chez certaines personnes par une habitude d’aller à la selle fréquente et des épisodes de constipation chez les autres. La diarrhée est caractérisée par des excréments mous, décolorées ou liquides. La personne peut avoir des sensations de nausées ou de ballonnements ou de douleurs au niveau de l’abdomen. Si les symptômes perdurent plusieurs jours à une fréquence élevée, la personne peut aussi avoir des frissons ou des fièvres. Si au contraire, elle n’arrive pas à évacuer les selles lesquelles deviennent compactes et dures, la constipation s’accompagne de sensation de ballonnement, de douleurs dans le ventre et de gaz. La personne perd également l’appétit. Si le sujet âgé fait trop d’efforts mais n’y parvient pas, ses efforts pourraient mener jusqu’à la déchirure, le saignement de l’anus ou l’occlusion intestinale. On reconnaît cette pathologie par les crampes, gonflements et douleurs au niveau de l’abdomen. Le patient vomit également beaucoup et montre des signes de diarrhée, puis il ne va plus à la selle. L’intestin souffre d’occlusion lorsque la personne n’arrive plus à émettre du gaz. Si le patient montre les syndromes suivants : perte d’appétit, douleurs et gonflement avec diarrhée qui durent pendant plus de 10 jours, il faut consulter le médecin. Les seniors âgés peuvent également souffrir de transit intestinal trop rapide. Les manifestations sont les maux du ventre après le repas, l’envie d’aller à la selle à une heure très matinale ou encore la quantité importante de selles ou de selles liquides. La consultation d’un médecin est à préconiser si la maladie persiste au bout de quelques jours afin d’éviter les complications.

Si on parle de constipation, c’est un trouble de transit causé par un problème d’hydratation ou d’une maladie particulière. Le degré d’évacuation de selles est sévère lorsque la personne âgée fait moins d’une selle par semaine et elle résiste aux médicaments. La constipation peut également être chronique si elle persiste pendant des années. Ce problème est causé par un régime alimentaire mal équilibré, un manque d’exercice physique. Il peut s’aggraver si la personne a des soucis psychologiques ou en cas de stress. Les sujets âgés sont ainsi les plus susceptibles d’avoir ce type de trouble à cause de leur sédentarité, leur habitude à ne pas s’hydrater suffisamment et les problèmes financiers ou autres soucis qu’ils peuvent avoir. Par ailleurs, la prise de certains médicaments comme les antidépresseurs ou les antitussifs peuvent être également à l’origine de trouble de l’appareil digestif et de paresse intestinal. S’il s’agit d’une occlusion intestinale, cette maladie est causée par une adhérence intestinale entraînant la compression des viscères. Cela pourrait arriver suite à une opération chirurgicale. Une grosseur tumorale ou l’hernie pourrait également provoquer cette pathologie comme dans le cas de la maladie de Crohn. Le dysfonctionnement de l’intestin pourrait également mener jusqu’à l’occlusion dans le cas de contraction des fibres musculaires de sa paroi. Cela pourrait arriver aussi généralement après une intervention chirurgicale.
En revanche, dans le cas d’une accélération du transit intestinal, ce trouble pourrait provenir d’une intoxication alimentaire à la suite de la consommation de viande infectée par une bactérie par exemple. Les pathologies comme la gastroentérite virale, la maladie de Crohn, l’hyperthyroïdie, le choléra peuvent être également à l’origine de la diarrhée. Certaines personnes intolérantes au lactose, ou qui prennent certains types d’antibiotique ou qui sont sujettes à l’anxiété sont aussi susceptibles de contracter la diarrhée. La prise de l’antibiotique affaiblit la flore intestinale et donne lieu à la prolifération de bactéries. Pour les seniors en voyage, la fatigue et le stress dus au voyage, et le changement de l’habitude alimentaire sont incriminés dans l’apparition de ce trouble intestinal. Lorsque cette maladie n’est pas traitée, elle pourrait mener à la déshydratation.
Bon à savoir : la diarrhée ou la constipation pourrait disparaître au bout de quelques jours lorsque la personne âgée change de régime alimentaire. Mais si ces troubles persistent associés avec des signes comme la fatigue, les migraines, la fièvre, la perte de poids ou les palpitations, il convient de consulter son médecin traitant. Ces problèmes sont non seulement handicapants au quotidien mais ils peuvent s’aggraver. C’est pourquoi, nous recommandons toujours la souscription à une mutuelle santé senior afin de bénéficier d’une prise en charge satisfaisante de ses différents traitements de santé. Utilisez notre outil de simulation de mutuelles en ligne pour dénicher l’assurance santé qui convient mieux à votre budget et à vos besoins.

Si le sujet âgé souffre d’irritation de colon qui ne conduit pas à la lésion, il aurait à respecter une bonne hygiène de vie. Parce que son trouble provient de l’intolérance à certains aliments. Lorsque le senior montre des syndromes de constipation, le médecin procède d’abord à un radio de l’abdomen, ou à un toucher rectal. S’il est question d’un intestin paresseux, le médecin traitant prescrit souvent des laxatifs pour améliorer la réhydratation et l’évacuation des défections. Mais la prise de ces médicaments ne doit pas s’inscrire dans la durée car sinon des complications pourraient survenir. Par ailleurs, un changement d’alimentation est à recommander. Le senior devrait manger plus de fibres (pois chiches, lentilles…) et de légumes verts, notamment les fibres insolubles et ne pas oublier la recommandation de 5 fruits par jours. Le respect de la ration hydrique de 1,5 l à 2 l par jour est aussi une solution pour atténuer les difficultés d’évacuation des défécations. Si le senior est réticent à boire un litre et demi d’eau embouteillée, il peut boire des jus de fruits pas trop sucrés pour compléter sa ration. Outre la bonne hydratation, l’exercice physique est également à privilégier pour les personnes âgées (marche, natation..). Une pratique fréquente à raison de 3 à 4 jours par semaine d’une durée de 30 mn environ serait bénéfique pour le fonctionnement du métabolisme du senior. Et si malgré ces traitements, la personne est toujours constipée, elle peut se tourner vers les solutions naturelles d’homéopathie ou l’acupuncture. Le remboursement de la médecine douce est très intéressant chez certaines mutuelles seniors. N’hésitez pas à comparer avant de souscrire à une mutuelle.
Le traitement de diarrhée nécessite également un changement de régime alimentaire et de repos. Pour ce, le médecin prescrit des anti-diarrhéiques qui rendent les selles moins molles. Si le patient souffre en même temps de flatulences, ou de ballonnements, le professionnel de santé peut également prescrire des anti-flatulents.
En bref, comme les troubles du transit revêtent plusieurs formes, l’automédication est à proscrire. Il vaut mieux se rendre chez le médecin dès que les signes ne disparaissent pas au bout de quelques jours.