Mutuelle santé senior : la télémédecine pour les personnes âgées

L’évolution technologique ouvre la voie à la pratique médicale à distance utilisant l’ordinateur, ou les appareils mobiles équipés d’un camera, micro et connexion à l’internet avec un débit suffisant. Cette solution baptisée télémédecine peut être pertinente pour les personnes âgées qui ne peuvent pas se déplacer suite à une perte de dépendance. Grâce au moyen de la téléconsultation, les seniors en mobilité réduite peuvent bénéficier d’une prise en charge adéquate de leurs pathologies. Mais la télémédecine a ses atouts et ses limites ne serait-ce qu’en termes de remboursement de l’assurance-maladie. Dans ce dossier, nous allons passer en revue le déroulement et le fonctionnement de cette pratique.

Cette pratique a vu le jour dans les années 20 aux Etats-Unis. Les médecins Américains n’étaient pas nombreux à l’époque, et elle a été utilisée pour remédier aux pénuries de soins. La télémédecine ou la médecine à distance consiste à faire une consultation médicale à distance. Dans cette pratique encadrée, on retrouve le patient et le professionnel santé en relation par visioconférence ou par téléphone. Les télémédecins et les aidants de la personne dépendante peuvent aussi utiliser ce moyen de communication. Pour pratiquer cet acte de téléconsultation, le patient doit avoir à sa disposition le matériel informatique nécessaire au bon déroulement de l’entretien (ordinateur, tablette, webcam et internet avec un bon débit). En fonction de l’état de santé du patient, ce dernier pourrait aussi avoir besoin d’un professionnel équipé d’un instrument médical lors des consultations. Le médecin doit, quant à lui, avoir aussi accès à un logiciel dédié qui lui permet de visualiser les données médicales sur le patient pour faciliter l’établissement du diagnostic et assurer la sécurité des échanges. Il aura également à mettre en place un mot de passe pour sécuriser l’accès au poste informatique et au moyen de paiement.

Avec l’amélioration de l’espérance de vie allant jusqu’à 85,6 ans pour les femmes et 79,7 ans pour les hommes, la perspective de retrouver des seniors en situation de dépendance est plus élevée. Or, s’il n’y pas un professionnel de santé qui peut se déplacer à proximité, ces seniors ne pourraient pas bénéficier des soins adéquats. Mais grâce à cette forme de pratique médicale, ces personnes âgées peuvent recevoir une visite médicale à domicile sans tenir compte des distances géographiques. Grâce à cette pratique, les résidents dans les EHPAD peuvent également consulter un professionnel de santé sans devoir se déplacer. Ce qui constitue un avantage non négligeable surtout en cas de situation d’urgence. Cette consultation médicale à distance est également accessible aux personnes qui souhaitent bénéficier de ce type de consultation (les patients souffrant des ALD, des maladies rares, en prison ou ayant de difficultés à se rendre rapidement chez leur médecin traitant). Concernant le déroulement de la prestation, le médecin proposant la téléconsultation indique au patient l’heure où ce dernier doit se connecter à l’internet pour la consultation. A l’issue de l’entretien par visioconférence, le professionnel de santé remplira le dossier du patient et lui enverra une ordonnance par email. Le patient peut effectuer le paiement en ligne du service par carte bancaire. Il y aura une émission de la feuille de soins.

On distingue 4 formes de télémédecine :

  • la téléconsultation : c’est la consultation réalisée à distance par internet par un médecin généraliste ou spécialiste. Un aidant, un infirmier ou un pharmacien peut assister le patient. La consultation peut se faire au domicile de ce dernier ou par l’intermédiaire de plateforme de consultation médicale. A l’issue de cette téléconsultation, il obtient l’avis médical d’un médecin.
  • la téléexpertise : ce terme désigne la concertation à distance d’un professionnel médical avec un autre médecin sur leur champ d’expertise particulier ou sur le cas spécifique d’un patient. L’objectif est d’avoir un avis médical.
  • la télésurveillance : ce système technique permet à un médecin ou à un infirmier de surveiller à distance l’évolution de la santé d’un patient et de choisir la prise en charge adéquate si les médicaments utilisés n’ont aucun effet. La transmission des informations médicales collectées dans le cadre de ce dispositif se fait souvent d’une manière automatique.
  • la téléassistance médicale : ce terme désigne le service permettant à un médecin d’aider à distance un autre professionnel de santé dans l’établissement d’un acte médical ou d’une décision thérapeutique.

La mise en œuvre de la télémédecine est inscrit dans les articles R.6316-1 à R.6316-9 du code de la santé publique.

La télémédecine quelle que soit sa forme constitue un potentiel énorme pour l’amélioration de la santé des seniors âgés. Avec la baisse du nombre de praticiens en France et surtout la raréfaction médicale dans les zones retirées qui n’intéressent pas les jeunes médecins diplômés, cette solution pourrait être envisagée pour pallier ce problème.   ; Grâce à cette solution, les patients souffrant de perte d’autonomie partielle ou totale peuvent aussi accéder aux soins de qualité malgré la distance géographique qui le sépare de son médecin traitant. Le renouvellement des ordonnances et l’alternance de nombre du déplacement du médecin à domicile et la téléconsultation est également possible via ce moyen de téléconsultation.   ; L’économie du temps et de l’argent constitue également un atout de la télémédecine car les soins virtuels peuvent être dispensés sans que les deux intervenants aient à se déplacer. Les praticiens qui s’échangent entre eux peuvent également améliorer leurs compétences sur une maladie spécifique ou discuter sur les avis thérapeutiques.   ; Enfin, cette pratique médicale permet aux seniors souffrant d’une ALD d’éviter d’être admis d’une façon récurrente dans un centre hospitalier. De plus, ils bénéficient d’un suivi de qualité et d’un remboursement de l’assurance-maladie. Malgré ces quelques avantages, la télémédecine présente quelques désavantages dont l’augmentation du risque d’isolement pour les personnes âgées. Le coût du matériel, de l’installation et la formation est également un budget assez important pour un senior à la retraite, la rentrée d’argent d’une personne âgée retraitée étant souvent limitée. Enfin, l’absence d’auscultation du patient pourrait aussi mener à une automatisation des soins.

Pour pouvoir bénéficier du remboursement de la Sécurité sociale, le médecin traitant doit orienter le patient vers cette solution. Le respect du parcours de soins est obligatoire sauf pour quelques cas d’exception. L’assurance-maladie rembourse à hauteur de 70 % de la BR et 100 % ce poste de soins pour les personnes souffrant d’une affection de longue durée. Le coût de la consultation varie entre 25 euros à 58, 50 euros.

Pour obtenir un remboursement satisfaisant de ses dépenses santé, il est conseillé au senior de souscrire à une complémentaire santé senior. Cette mutuelle santé prend en charge la prise en charge incomplète de l’assurance-maladie, les dépassements d’honoraires des professionnels santé, l’intervention chirurgicale… L’outil comparateur mutuelle sur ce site l’aide à dénicher rapidement sans avoir à se déplacer la mutuelle la moins chère avec le remboursement le plus intéressant. L’utilisation de ce service est gratuit et sans engagement. Après le remplissage de ce formulaire, il accède dans les meilleurs délais à la liste des meilleures mutuelles santé senior en adéquation à ses besoins et à son budget.