Santé optique : montant remboursement des lunettes et des lentilles pour les seniors

Quoique vos yeux en souffrent : de la myopie, de l’astigmatisme ou du strabisme et que vous devez porter des lunettes ou des verres correcteurs, le remboursement des soins, des frais et des achats dépendront bien sûr de nombreux critères : allant du type de soin, de correction ou de l’âge du patient.

Les rôles de l’opticien : préciser les offres selon les prix et les qualités

Après les consultations médicales, pendant lesquelles le médecin prescrit l’ordonnance des verres, le prochain itinéraire est chez l’opticien. Ce dernier informera les patients de tout ce qu’il allait régler le tarif et les options des différents verres comme incassable, antireflets, etc. … et des modalités de remboursement.

Dans le cas d’une perte ou de casse

Dans le cas où les lunettes sont cassées ou perdues, un renouvellement des verres selon la même ordonnance s’avère indispensable. Pour ce faire, l’intéressé se rendrait chez son opticien avec une prescription médicale de moins de trois mois.

Consulter son opticien en cas de changement de verre correcteur

Des fois, on remarque la dégradation de la correction et il est vraiment nécessaire de changer les verres correcteurs. Il suffit de se rendre chez l’opticien pour se procurer de nouveaux verres correcteurs les mieux adaptés à la vue. Dans ce cas, n’oubliez pas de vous munir : – d’une ordonnance médicale établie à compter du 15 Avril 2007 – et encore valide c’est-à-dire de moins de trois ans par rapport au jour de visite chez l’opticien Dans l’ordonnance, si le médecin ou l’ophtalmologue n’aurait pas prescrit d’avis pour un désaccord pour le changement du degré des verres correcteurs, l’opticien pourrait opter pour la modification. Dans tous les cas, l’opticien devrait aviser le médecin de ce changement de la correction. Dans le cas d’une presbytie inexpliquée, sans avis du médecin, l’opticien ne pourrait jamais modifier le degré de correction des verres. Une autre ordonnance nouvellement prescrite du médecin ou de l’ophtalmologue traitant la presbytie devrait être livrée par le patient. Mais sans aucun doute, les lunettes seront remboursées selon les conditions habituelles mentionnées dans le dossier.

Dans le cas d’utilisation d’une lentille

Quels que soient vos handicaps visuels dûment justifiés par un ophtalmologue, que vous soyez atteint de la myopie ou du strabisme ou encore d’une quelconque trouble optique, et que les soins nécessaires surpassent les effets des lunettes correcteurs, vous pourrez bénéficier, auprès de votre ophtalmologue, d’une prescription pour l’utilisation de lentilles. Les lentilles de contact sont prises en charges par l’Assurance Maladie mais mises sous conditions et dans certaines affections seulement. Le remboursement des lentilles de contact est limité seulement à 65% sur la base d’un forfait annuel par œil. La somme octroyée est de 39,48 euros et pourrait être réduite à 25,70 euros si on est atteint d’une des maladies ci-après : astigmatisme irrégulier, myopie supérieure ou égale à 8 dioptries, strabisme accommodatif, aphakie ou absence du cristallin, anisométropie à 3 dioptries et le kératocône.