Meilleure prise en charge de l’appareillage auditif : mutuelle santé ou assurance maladie

Les soins médicaux parle biais de l’appareil auditif figurent parmi les postes de dépenses en santé les plus onéreux. Même si l’assurance maladie les prend en charge, le taux de remboursement est trop bas pour que tous les frais soient convenablement couverts. De nombreux Français souffrent des problèmes auditifs mais avec les coûts très élevés des consultations et de ce faible niveau de couverture des frais, peu d’entre consultent un médecin. Le recours à l’assurance maladie reste toutefois une bonne solution pour espérer avoir une couverture des frais de soins, en respectant quelques conditions de base.

Comme il a été mentionné plus haut, les coûts pour les soins des problèmes auditifs sont assez élevés. Pour limiter les éventuels abus, l’assurance maladie soumet à certaines conditions la prise en charge de ces maladies auditives. En règle générale, il existe trois importantes conditions avant que l’assurance maladie prenne en charge ces frais : la consultation chez le médecin, la prescription du médecin et l’inscription de la prescription médicale sur la liste des prestations couvertes par l’assurance maladie.

La première condition est à la base de toutes ces démarches car le problème d’audition doit être constaté par un médecin. Sans cette consultation médicale, il ne faut pas espérer à un remboursement des frais de soins. Ensuite, le médecin doit prescrire les aides auditives qui sont nécessaires pour que le patient retrouve une audition normale. La dernière condition n’en est pas moins importante car les aides prescrites par le médecin doit figurer sur la liste des prestations prises en charge par l’assurance maladie. En respectant ces trois conditions, le patient pourra s’attendre à un remboursement de ses frais de soins à hauteur de 60% du tarif conventionné. Il est très important de connaître ce taux pour éviter toute mauvaise surprise au moment du remboursement. Il faut également connaître que ce taux pourrait varier selon l’âge du patient et de la gravité du problème auditif.

Les limites de la prise en charge par la sécurité sociale sont vite atteintes avec le faible taux de remboursement et les coûts élevés de soins des problèmes auditifs. Mais la couverture par la sécurité sociale représente déjà un réel avantage même si tous les frais dépensés dans ces soins ne sont pas couverts entièrement. À vrai dire, cette couverture par la sécurité sociale est loin d’atteindre les frais réels. À l’instar des postes optique et dentaire, le poste de l’appareil auditif est rarement pris en charge à cause de ces coûts élevés des traitements et des consultations. En effet, pour les problèmes auditifs, les consultations doivent être effectuées par un médecin spécialiste de l’audition. Face à ces coûts élevés et à ce faible taux de remboursement par la sécurité sociale, il est important de souscrire à une bonne mutuelle santé audition.

Si un assuré souffre d’un déficit auditif, l’Assurance Maladie rembourse bien sûr sur prescription médicale, notamment les prothèses auditives et les accessoires. La prise en charge de l’Assurance Maladie est fonction de l’âge et du handicap. Si la prise en charge de l’Assurance Maladie pour un appareil auditif est était fixée à 60% de la BRSS, c’est-à-dire 210€ par oreille, a partir du 1er Janvier 2021, la BRSS ou base de remboursement de la sécurité sociale, s’élève à 350€ par oreille.

Cependant, il fait savoir que les appareils auditifs sont remboursés conjointement par l’assurance Maladie et la Mutuelle Santé. Le montant du remboursement est fonction de plusieurs critères, dont le comparateur Mutuelle peut aider à les découvrir et en prendre la décision optimale. En 2020, le mode opératoire des remboursements des aides auditives est la base de 60% par la Sécurité Sociale, en référence aux tarifs officiels dans la LPP ou liste des produits et prestations. Le reste à charge global devient 800€ en 2020 pour les appareils à 1300€.

A chaque accessoire d’appareil auditif, un tarif de remboursement est prévu pour l’année 2020. A noter que le taux de remboursement va s’améliorer jusqu’à l’atteinte du maximum, selon la promesse électorale du président de la république en exercice. Par exemple, pour un microphone, le tarif de base de remboursement est de 9,17€, pour l’écouteur : le tarif est de 5,32€, pour un embout auriculaire : le tarif est de 53,36€ pour les personnes de 2 à 20 ans, etc.

S’il s’agit d’entretenir les prothèses auditives, le tarif est intégré à la base de remboursement des accessoires. Il faut se renseigner auprès de la mutuelle Santé pour le ticket modérateur dans tel entretien. Sinon un module de calcul de remboursement est mis à disposition du public en ligne. Le critère phare est la classe d’âge du patient, soit +20ans ou –de 20ans. Pourtant, plusieurs sont les critères à insérer dans le module pour trouver le meilleur remboursement.