Guide de l’assurance multirisque professionnelle

L’assurance multirisque professionnelle ou MRP est une forme d’assurance, permettant de couvrir l’ensemble des biens et des responsabilités de l’assuré. Ce dernier concerne souvent une entreprise. L’assurance multirisque professionnelle est intéressante, car elle inclut plusieurs types de garanties en une seule couverture. Elle donne le moyen à l’entreprise de se protéger contre les risques et surtout d’assurer sa pérennité. L’assurance multirisque professionnelle permet aux sociétés et aux employés libres de jouir de garanties quant à une prise en charge intégrale de la totalité de leurs immobiliers, mobiliers et biens, contre les dangers d’explosion et d’incendie, des dégâts des eaux, ou d’actes de banditisme.

L’assurance multirisque peut également inclure une assurance de responsabilité civile personnelle et une assistance judiciaire suite à des indemnités dues à des tierces personnes, aux employés, aux acheteurs ou aux commerçants. Pourtant, la couverture sous forme d’assurance (RC Pro) n’est pas associée régulièrement à des conventions qui couvrent de multiples dangers. Effectivement, cela ne se fait qu’à partir de formules offertes par les agents.

Par contre, l’assurance d’individus (à savoir la garantie en matière de santé ou retraite supplémentaire des employeurs et employés) n’est jamais prise en charge par une assurance multirisque professionnelle qui couvre de multiples dangers professionnels.

L’assurance multirisque professionnelle s’adresse en principe à toutes entreprises, et cela, quel que soit leur chiffre d’affaires et leur taille : PME, TPE, micro-entreprise. Elle convient également à tous les statuts de société existants, à savoir : SARL, EURL ou encore SASU. Elle s’adresse aussi à n’importe lequel des types de secteurs d’activités d’entreprise. L’assurance multirisque professionnelle est donc destinée aux entreprises exerçant dans le milieu des commerces, des bâtiments, de l’artisanat, de la médecine, de l’agriculture, de l’industrie, etc. Elle peut également concerner différents types d’associations.

La MRP permet d’assurer l’entreprise en cas d’éventuels risques survenus. Parmi ces derniers, il est cité : les dommages matériaux à cause d’un incendie ou d’une inondation, les pertes financières à la suite d’un sinistre, la responsabilité civile professionnelle due aux préjudices subits par des tiers, etc.
Des assurances propres à chaque branche de l’économie sont proposées sur le marché :

  • Assurance multirisque pour les employés du BTP
  • Assurance multirisque pour les commerçants ou les artisans
  • Assurance multirisque pour les agriculteurs
  • Assurance multirisque pour les employés d’hôtel et de restaurant
  • Assurance multirisque pour les métiers à titre personnel, comme les médecins et les avocats
  • Assurance multirisque pour les associations
  • Assurance multirisque pour les auto-entrepreneurs ou les entrepreneurs

 

Les engagements multirisques concernent tous types d’entreprises ou d’associations, peu importe leur statut et leur revenu financière.

Plusieurs garanties sont incluses dans une seule assurance multirisque professionnelle. Il faut noter que la nature de ces couvertures doit parfaitement correspondre aux besoins et aux risques propres de l’entreprise. Dans une MRP, il est de pratique que certaines des garanties constituent de bases dans chaque formule proposée, alors que certaines d’entre elles ne forment que des options. Parmi les couvertures intégrées dans l’assurance multirisque professionnelle, ils peuvent s’agir de :

L’Assurance responsabilité civile professionnelle ou RC PRO
Ce type de couverture est fréquemment inclus dans une MRP. La RC PRO permet d’indemniser un tiers ou un client ou un fournisseur qui a subi des dommages ou des préjudices durant l’activité de l’entreprise. Elle couvre notamment les pertes financières, les dégâts matériels ou encore les blessures corporelles.

L’Assurance local commercial et professionnel
Cette couverture permet à l’entreprise de se protéger face aux dégradations subites par les murs de son entreprise et les biens se trouvant à l’intérieur. Elle prend en charge diverses palettes de risques, à savoir : incendie, évènements climatiques, dégâts des eaux… L’Assurance local commercial et professionnel couvre également la perte d’usage du local, les frais de déplacement, de relogement, de démolition et de déblais ; ou encore le remboursement des notes d’honoraires.

L’Assurance d’exploitation et protection financière
Elle forme une garantie un peu particulière, souvent aussi intégrée dans la MRP. Elle prend en charge les paiements des diverses factures et des salaires des employés de la société en cas de perte de valeur du fond de commerce ou encore d’interruption de l’activité de l’entreprise à cause d’un sinistre.

L’Assurance informatique
Cette garantie donne à l’entreprise le moyen de se protéger contre les risques qui frappent ses ordinateurs, ses matériels électroniques portables et ses données. Elle prend en charge le remplacement de l’appareil endommagé ou la location de l’appareil de rechange temporaire.

L’Assurance professionnelle vol et vandalisme
Cette couverture constitue une option courante dans une MRP. Elle couvre de nombreuses catégories de vol, à savoir : vol par effraction, vol par escalade, vol par agression ou menace corporelle et vol avec vandalisme durant les heures de fermetures de l’entreprise.

L’Assurance protection juridique professionnelle
Elle forme un complément logique de la MRP. Cette couverture permet à la société de se protéger face aux conséquences des litiges qu’elle peut avoir avec ses différents interlocuteurs. Ces derniers peuvent s’agir de ses clients, ses salariés, ses prestataires ou encore ses actionnaires.

La souscription d’une entreprise à une assurance multirisque professionnelle ne constitue pas une obligation. Toutefois, la couverture RC PRO incluse dans la MRP est obligatoire pour certaines professions. Il s’agit des travailleurs dans le domaine de la santé, du droit, du conseil, du tourisme, etc. En plus, pour les entreprises qui excellent dans le milieu du bâtiment, il faut qu’elles intègrent une assurance décennale dans la MRP. Ce type de garantie couvre les malfaçons affectant la solidité de l’ouvrage dans les dix ans qui suivent la fin des travaux.

Le coût de la prime d’une assurance multirisque professionnelle dépend principalement des garanties incluses et des caractéristiques de l’entreprise assurée. Pour déterminer le tarif à appliquer, l’assureur considère plusieurs éléments. Il s’agit de :

  • Besoins de la société comme les diverses couvertures à inclure dans le contrat ou encore du degré de la garantie
  • La nature et la valeur des biens à couvrir
  • La situation du souscripteur
  • >Risques particuliers dont est exposée l’entreprise
  • La localisation de la société
  • Spécificités de l’entreprise souscripteur telles que sa taille, son chiffre d’affaires, son secteur d’activité, etc.

 

Il faut savoir qu’une société reçoit gratuitement une proposition de tarif auprès des organismes assureurs. Il lui suffit par exemple de remplir un formulaire en ligne, disponible sur des sites dédiés aux assurances.

Les coûts des assurances multirisques professionnelles sont parfois abordables en ligne, les compagnies d’assurance préfèrent afficher des tarifs très cohérents en raison de la concurrence qui est très vive. Pour savoir la somme réelle des participations à payer par an, en tenant compte de votre volume de transactions et des assurances choisies, vous devez solliciter un devis auprès des assureurs ou vous adresser à un courtier qui vous fera parvenir une comparaison de prix.

Pour être bien assuré, il est important de trouver la meilleure offre d’assurance multirisque professionnelle. Il faut savoir qu’une multitude d’acteurs partagent le marché de la MRP tels que les assureurs ou encore les organismes mutuelle. Il est également essentiel de comprendre que toutes propositions émanant des compagnies d’assurances sont différentes, que ce soit au niveau des coûts, des couvertures incluses, des clauses, etc.

La meilleure manière de dénicher la meilleure offre MRP consiste donc à accumuler beaucoup de devis afin de pouvoir faire des comparaisons. Ainsi, il est nécessaire de remplir plusieurs formulaires en ligne destinés à l’assurance multirisque professionnelle. Si l’entreprise décide de passer sur un site web appartenant à un courtier spécialisé dans les couvertures, il va sûrement gagner du temps. En remplissant un formulaire unique, elle accédera à de multiples devis sur mesure provenant des compagnies d’assurance partenaire de l’intermédiaire. Ce dernier met souvent, en plus, à la disposition de toutes sociétés, un comparateur en ligne d’offre de MRP, ce qui accélère encore plus les recherches. L’utilisation de cet outil est entièrement gratuite et sans engagement.

Il existe des cas qui permettent de résilier le contrat d’assurance multirisque professionnelle. L’entreprise peut annuler son MRP à la date d’anniversaire du premier versement de la cotisation. Elle doit toutefois respecter un préavis de 2 mois. Il est également possible de résilier l’assurance multirisque professionnelle à cause des évènements personnels ou professionnels qui justifient un tel acte. Ces faits marquants peuvent s’agir d’un arrêt des activités de l’entreprise ou encore d’un départ à la retraite. Pour faire cette résiliation, l’assuré doit prévenir 3 mois en avance l’organisme d’assurance.

L’entreprise peut en outre demander l’annulation de son MRP à la suite de modification des termes du contrat par l’assureur. Il peut s’agir par exemple d’une augmentation du tarif annuel par l’initiative de la compagnie d’assurance. Pour ces trois cas, la bonne démarche pour la résiliation serait pour l’entreprise d’envoyer à son assureur une lettre recommandée avec accusé de réception.
Il faut savoir que l’assureur peut par ailleurs annuler la MRP si la société ne paie plus ou ne parvient plus à payer ses cotisations.

Le but de l’assurance multirisque professionnelle consiste à aider les sociétés et les entrepreneurs personnels à faire face aux difficultés financières engendrées par un incident, une faute professionnelle ou un sinistre. Grâce à cette couverture, ils peuvent continuer à exercer leurs activités dans les meilleures conditions possibles, en attendant que les réhabilitations soient réalisées.

De plus, l’assurance permet d’accomplir des épargnes importantes étant donné que la signature de la convention d’assurance pour chaque risque revient plus cher que de regrouper toutes les assurances dans une formule tout-en-un auprès d’un seul organisme d’assurance. De nombreuses garanties complémentaires ou extensions de garanties peuvent être associées dans les contrats d’assurance multirisque en vue de satisfaire les exigences spécifiques de votre domaine d’activité et de votre structure.