Bénéficier d’une couverture par les mutuelles en gardant bien son ordonnance

Lors d’une consultation chez le médecin, une ordonnance est établie dans laquelle les médicaments à prendre, les doses, le nombre de prises par jour et la durée de traitement sont indiqués. L’ordonnance est délivrée en deux exemplaires, l’original et une copie. Elle permet d’acheter les médicaments chez le pharmacien et de rembourser une partie des dépenses engagées par l’Assurance Maladie. Il est à noter que les médicaments avec la mention “NR” (non remboursable) ne sont pas pris en charge par l’Assurance Maladie.

Lors de l’achat des médicaments chez le pharmacien, il faut remettre les deux exemplaires de l’ordonnance. Une note sur la copie de l’ordonnance indique que c’est un “duplicata ne permettant pas la délivrance de médicaments”. Les médicaments seront remis uniquement sous présentation de l’original de l’ordonnance. Sur l’original, le pharmacien écrira la date de remise des médicaments et leur quantité, le coût total, ainsi que la part remboursée par l’Assurance Maladie.

Ce sera au pharmacien de remettre la copie de l’ordonnance à l’assureur dans le cas où l’adhérent était en possession de sa carte Vitale lors de l’achat et qu’il a une garantie de tiers payant. S’il n’a pas sa carte Vitale lors de cet achat, il sera en charge de remettre lui-même la copie de l’ordonnance à son Assurance Maladie, accompagnée de la feuille de soins établie par le pharmacien.

Il est très important de bien garder l’original de l’ordonnance que le médecin traitant a délivré à son patient. En cas de prolongement du traitement médical par exemple, le médecin n’aurait plus qu’à renouveler la durée du traitement par tranche de un ou de trois mois, avec une durée maximale de un an. Le médecin traitant n’aura qu’à mentionner ce prolongement sur l’ordonnance. Cet original de l’ordonnance permettra également au patient de faire le suivi de son traitement.

La durée de validité d’une ordonnance est de trois mois après son établissement par le médecin. Le patient doit s’acquérir de ses médicaments prescrits dans l’ordonnance avant ces 3 mois, sinon l’ordonnance ne sera plus valide. Pour les médicaments stupéfiants et assimilés, la délivrance des médicaments doit se faire dans les trois jours suivant l’établissement de l’ordonnance par le médecin traitant. Le traitement prescrit sur une ordonnance ne peut pas dépasser un an. Toutefois, cette durée ne dure que deux à douze semaines pour les médicaments contre l’anxiété et les somnifères.

Pour les contraceptifs et les médicaments de traitement chronique, le pharmacien doit respecter une durée de un ou de trois mois pour la délivrance de ces médicaments aux patients. Pour la délivrance de certains médicaments tels que le SUBUTEX® et le METHADONE®, par exemple, le pharmacien pourra étaler les dates de livraison par période de sept jours ou de quatorze jours, sauf en cas de demande expresse du médecin traitant. Dans ce cas, le médecin précise dans l’ordonnance la durée de traitement pour chaque fraction à délivrer.

La téléconsultation est définie comme une consultation synchrone ou asynchrone utilisant les technologies de l’information et de la communication pour omettre la distance géographique et fonctionnelle. Ses objectifs sont le diagnostic ou le traitement entre deux ou plusieurs prestataires de santé séparés géographiquement ou entre les prestataires de santé et les patients. «Consultation à distance» est le terme adapté pour traduire la téléconsultation et est défini comme «Consultation par télécommunications à distance, généralement à des fins de diagnostic ou de traitement d’un patient dans un site éloigné du patient ou du médecin traitant».

Options de téléconsultation
Selon la configuration de votre professionnel de santé, il peut transmettre des images de diagnostic telles que les rayons X et vos antécédents médicaux au médecin de téléconsultation pour qu’il les examine. Le médecin peut avoir suffisamment d’informations pour établir un diagnostic et même créer le plan de traitement approprié. Ensemble, vous pouvez tous décider du meilleur plan de traitement.

Certains professionnels de la santé ont mis en place des systèmes de surveillance des patients à distance. Ces systèmes distants collectent et envoient constamment des données à d’autres agences de santé pour interprétation. Il s’agit d’une étape importante dans la télémédecine, car même si vous êtes confiné chez vous, vous pouvez facilement communiquer vos dernières informations médicales à votre médecin. Les groupes de discussion entre pairs en ligne fournissent non seulement des informations utiles, mais aussi, plus important encore, un soutien. Rencontrer d’autres personnes qui vivent la même chose que vous peut vous aider à vous sentir moins seul. Cela peut être encourageant et offrir la tranquillité d’esprit.

Avantages de la téléconsultation
La téléconsultation présente plusieurs avantages. L’un des plus importants est qu’il vous donne accès à des spécialistes et à des informations auxquelles vous n’auriez peut-être pas facilement accès autrement. Lors d’une consultation, vous avez généralement la possibilité de parler au médecin de vos antécédents médicaux et de poser des questions. À son tour, le spécialiste peut vous poser des questions directement. Cette configuration de téléconsultation est meilleure que d’essayer de transmettre des informations à votre médecin ou à votre infirmière, puis de leur faire relayer le message. Le spécialiste peut entendre le son de votre toux ou voir vos yeux gonflés. Vous pouvez entendre directement vos options de diagnostic et de traitement. La téléconsultation est considérée comme un service de santé régulier. Dans la plupart des cas, il devrait être facturable à votre assurance maladie sans problème.