Assurances santé : mutuelles pour jeunes

Arrivés à un certain âge, les jeunes doivent supporter eux-mêmes leurs dépenses et ne plus compter sur l’aide de leurs parents. Ainsi, il est plus prudent pour les jeunes étudiants de bien gérer leur dépenses, vu que leur budget est un peu limite des fois. Mis à part les dépenses en nourriture, le loyer et les frais quotidiens, les dépenses en santé doivent prévoir également un sacré budget qui pourrait être difficile à subvenir pour les jeunes étudiants. Heureusement, pour les aider un peu à mieux supporter leurs dépenses en santé, il est conseillé de souscrire une bonne complémentaire santé dont les garanties leur sont adéquates. D’ailleurs, les mutuelles qui proposent des garanties spécialisées convenant à ce genre de public sont plusieurs à opérer dans le marché.

Chaque étudiant a toujours tendance à limiter ses dépenses ou du moins veiller à ce que celles-ci n’excèdent pas son budget. Et ce sera également le même problème, même quand ils arrivent aux termes de leurs études et malgré le fait qu’ils exercent une activité professionnelle qui leur permet d’augmenter leurs ressources, vu que la solution n’est pas acquise instantanément.

C’est la raison pour laquelle, on constate que la plupart des jeunes parviennent à négliger leur santé et fassent bien attention à ce que les frais des médicaments ou les forfaits de consultations médicales soient le minimum possible. Toutefois, le plus grave dans l’histoire c’est qu’il se peut que de petites maladies deviennent éventuellement des maladies graves, dont le traitement doit être forcément plus onéreux et plus délicat, c’est-à-dire, les dépenses seront particulièrement plus élevées, en ce qui concerne les médicaments, les soins et les traitements médicaux. Dans ce cas, le fait de pouvoir souscrire une mutuelle santé adaptée aux jeunes étudiants représente réellement une grande aide, en cas de besoins.

En tenant compte du fait que leur budget est limité, les jeunes pensent qu’il est inutile de souscrire à une mutuelle santé qui vont leur faire dépenser encore plus d’argent. Certes, ça pourrait bien être vrai, mais pas dans le cas où ils arrivent à trouver la bonne mutuelle avec des tarifs raisonnables.

Pour cela, le mieux – c’est de passer par un comparateur de mutuelles santé adaptées aux jeunes étudiants bien entendu afin de voir et de connaître toutes les options et les formules disponibles et ce que chacune d’elles propose afin de satisfaire les besoins personnels de ses assurés. En effet, les prix, les garanties et les remboursements ne sont pas similaires pour tous les contrats de toutes les mutuelles. De plus, le fait de comparer les différentes offres permettra aussi au futur adhérent de dénicher la meilleure mutuelle avec un bon rapport qualité-prix.

Pour une mutuelle santé, ce sont les personnes qui se trouvent dans la tranche d’âge 18-25 ans qui sont considérées comme jeunes adhérents ayant les droits de souscrire une complémentaire Santé comme tant d’autres. Ce n’est pas obligatoire, pourtant c’est indispensable. Cependant, les jeunes ont intérêt à adopter les critères de choix d’une bonne mutuelle pour se faire le plus d’avantages possibles. A noter que depuis la rentrée 2019, les étudiants sont rattachés au régime général de l’Assurance maladie, car la sécurité sociale étudiante n’est plus fonctionnelle.

Juste à titre de rappel, une mutuelle santé est nécessaire pour la prise en charge des frais de santé non remboursés par l’Assurance Maladie. Cependant, si un jeune actif entre dans le cadre de l’ANI, une mutuelle santé collective est obligatoire, la mutuelle santé individuelle n’est plus requise. Si le jeune habite encore chez les parents, il ne sera plus couvert par la mutuelle de ces derniers à leur majorité, il a intérêt à souscrire tout au moins les garanties de base.

Le choix de mutuelle pour les jeunes moins de 25 ans dépend certainement de sa situation, par exemple le jeune est sans emploi, il vient juste d’entamer une activité rémunératrice de revenu ou peut-être c’est un jeune couple. Le premier critère, qui peut être généralisé, que le jeune se doit de trouver la couverture maladie universelle complémentaire ou CMU-C. Le jeune est dispensé de l’avance des frais de santé et la CMU-C prend en charge la part complémentaire des frais de santé.

Quoi qu’il en soit, les jeunes doivent comparer les offres du marché avant de signer un quelconque contrat de mutuelle. Il en existe des mutuelles spécialisées où le jeune peut bénéficier d’une couverture spécifique. Il s’agit de maitriser les besoins. Le choix doit être raisonné, surtout sur le fait que l’Assurance Maladie ne rembourse pas pour certains postes de dépenses, du genre frais de contraception, sevrage tabagique ou lentilles correctrices.

Si le jeune est en bonne forme, les mutuelles « pas chères » constituent une option suffisante pour prévoir les éventuels frais d’hospitalisation, en cas d’accident ou de maladie imprévisible. Sinon, le jeune doit prendre en considération l’ensemble des antécédents médicaux et anticiper les frais de santé à venir pour éviter d’être pris au dépourvu. Le critère à ne pas omettre est le tiers payant proposé par la mutuelle pour éviter les avances en frais de pharmacie, de consultation ou d’hospitalisation.