En quoi consiste une complémentaire santé ?

La santé est primordiale. Qui donc ne souhaite pas être constamment en bonne santé tout au long de l’année ? De ce fait, beaucoup de gens optent pour l’assurance complémentaire santé. De nos jours divers organismes assureurs proposent la souscription d’une complémentaire santé comme les sociétés anonymes d’assurance, les institutions de prévoyances, etc. Sachant que le remboursement de la Sécurité Sociale n’est que partiel, il est ainsi plus intéressant d’accéder à une complémentaire santé. Il est tout à fait possible de voir les tarifs et les remboursements que proposent les meilleures complémentaires santés, en procédant à un comparatif, en seulement 3 minutes, au maximum.

La complémentaire santé est un contrat d’assurance offert par des organismes complémentaires ou assurance santé en supplément à la couverture de l’assurance maladie obligatoire. En général, cette dernière ne rembourse pas totalement les frais de santé des assurés. Cependant, la complémentaire santé prend partiellement ou intégralement en charge la somme restant à payer par le patient, souvent appelé : ticket modérateur. On peut choisir entre une couverture de santé de base qui couvrira des consultations et soins médicaux, des médicaments, des frais d’hospitalisation, des soins et prothèses dentaires, des soins optiques, ou on peut aussi choisir une couverture plus étendue pour une meilleur prise en charge tels que : les dépassements honoraires, les médecines douces, les soins spécialisés.

Elle est essentielle afin d’avoir le remboursement du reste à charge après prise en charge ou non des dépenses médicaux par l’Assurance maladie. En outre, le montant d’adhésion est établi selon le type de couverture choisi, l’âge, les revenus et les statuts de l’adhérent et le remboursement des frais se fait dans un bref délai, normalement sous 5 jours.

La souscription peut être individuelle ou collective. Cependant, il est primordial de savoir quelle garantie on a besoin avant de souscrire. Par exemple, si on suit un traitement thérapeutique régulier, il faut assurer que notre contrat couvrira bien nos besoins. On peut souscrire par téléphone, courrier, internet ou encore en agence.

Ce ticket modérateur est le reste des frais qui n’est pas pris en charge par l’Assurance Maladie, et qui devrait être pris en charge par l’adhérent. La valeur de ce ticket modérateur varie en fonction de plusieurs éléments, particulièrement du risque, du type de traitement, de la durée de la maladie, et aussi du respect des étapes de soin.

La complémentaire santé est disposée à couvrir les frais de soins qui ne sont pas pris en charge par la Sécurité Sociale. Elle est assez distincte d’une assurance classique.
En effet, ici on parle d’une mutuelle qui évoque l’impartialité des offres que bénéficient chaque adhérent, peu importe leur âge ou leur état de santé. Par contre, le montant de la cotisation à verser ne sera pas le même. En effet, elle varie selon l’âge du souscripteur.

Il est vrai que les mutuelles sont à but non lucratif. Cependant, elles peuvent agir comme les entreprises commerciales, en proposant des formules plus attractives, de façon à ce que les souscripteurs soient intéressés.
En effet, il existe plusieurs types de mutuelles comme les mutuelles familiales, les mutuelles dentaires, les mutuelles optiques, et même des mutuelles spécifiques aux sportifs, avec plusieurs formules au choix.

Sur quoi s’applique le remboursement de la mutuelle ?
Les prestations remboursées dépendent principalement du ticket modérateur et sont définies en pourcentage en fonction de celui-ci. Pour cela, il vaut mieux recourir à un comparateur de mutuelle pour trouver celle qui offre des prestations et garanties les plus optimales, en prenant compte du montant de la cotisation.

Bien déterminer les soins de santé qui doivent être pris en charge
A titre d’exemple, si dans une famille, aucun des membres n’est diabétique, mais par contre chacun nécessite des soins dentaires assez fréquent, le mieux est de se diriger vers une complémentaire qui saura favorablement prendre en charge ce type de soins, en évitant tant que possible la carence.

Bien tenir compte du délai de carence
De manière générale, c’est la période d’essai, pendant laquelle l’adhérent ne bénéficie pas des prestations de la mutuelle. Ainsi, certaines personnes sont moins convaincues de souscrire une offre, en sachant que leurs besoins concernant le traitement ne prennent effet que pendant quelques temps. Le type de contrat qui est souvent rattaché à ce délai de carence est celui de la mutuelle dentaire ou l’optique. Ce fait est très important lors du choix de l’assurance. Toutefois, ce n’est pas toutes les mutuelles qui sont rattachées à un délai de carence afin de tomber sur celle qui convient le plus au souscripteur, il suffit de faire une simulation à l’aide d’un comparateur mutuelle !