Santé seniors : comment adapter son alimentation

Les problèmes de santé arrivent souvent avec l’âge. C’est pourquoi, il est prudent pour les seniors âgés de maintenir une activité physique et d’avoir une alimentation adaptée. Cette précaution est nécessaire afin de mieux anticiper les pépins de santé comme la perte de masse musculaire, la déshydratation, la dénutrition ou encore les divers troubles et pathologies. En outre, pour que l’aîné ait beaucoup plus d’appétit, ses proches doivent aussi penser à rendre le repas un vrai moment de convivialité. Dans ce guide, nous vous présentons les apports alimentaires utiles qui répondent aux besoins nutritionnels d’un senior âgé et l’importance d’une alimentation structurée pour la personne avancée en âge.

A partir de 55 ans, les seniors doivent adopter un régime alimentaire équilibré et ayant une bonne teneur en protéines. Les aliments tels que la viande, le poisson, les œufs doivent être présents en quantité suffisante dans son plat. S’il a peu d’appétit, il est conseillé d’en mettre même une petite quantité à chaque repas. Les produits laitiers et dérivés (lait, yaourt, fromage, beurre) sont également indispensables pour leur apport en calcium et leur rôle dans le renforcement de l’os. A noter que le yaourt est mieux toléré que le lait chez certaines personnes. Les fruits et les légumes doivent aussi être présents aux menus quotidiens à cause de leur rôle dans la résistance aux infections et leur participation à de nombreuses réactions métaboliques. Quatre ou cinq fruits par jour est suffisant. Ces aliments contiennent également des vitamines (E , C, B2, B6, B12, D etc) essentielles au bon fonctionnement de l’organisme humain. Ils regorgent aussi des antioxydants qui servent à protéger les cellules. Quant au moyen de manger de légumes en hiver, le senior âgé ou son entourage peut faire des soupes légumes en période hivernale pour avoir un minimum de variété. Les œufs, la poudre de lait écrémé, les féculents (riez, pates, pain) sont aussi un bon plan. Ces derniers ont un apport énergétique intéressant et permettent à la personne de sentir rassasiée. Le senior peut également se permettre de manger de temps en temps de compotes de fruits avec des biscottes, des entremets, des glaces, des fruits secs etc. pour le plaisir s’il ne souffre pas de maladie grave comme le diabète. En revanche, l’excès des graisses saturées est déconseillé. On les retrouve dans la charcuterie, les viandes grasses etc. La consommation d’une quantité minime du sel est aussi bénéfique pour la santé, surtout chez les sujets qui ont déjà une tension artérielle élevée. Pour relever le goût des plats, l’entourage de la personne peut ajouter des épices ou des aromates.
L’autre aliment incontournable dans le maintien du bon état de santé du senior, c’est aussi l’eau. Si en vieillissant, le corps humain pourrait être moins sensible à la soif, la personne doit toujours boire son ratio d’eau d’au moins un litre et demi ou de boisson équivalente par jour. Mais si le sujet âgé souffre d’insuffisance rénale sévère, il faudrait limiter la prise de boissons. Les verres d’eau peuvent être bus au réveil ou une heure avant de prendre le repas. Le sujet âgé peut en prendre au cours du repas s’il est constipé.
Le sujet à la retraite pourrait être tenté aussi d’abuser du vin ou de boissons alcooliques pour casser la routine ou pour se chauffer un peu. Or, l’alcool qu’on retrouve dans la bière, le vin etc. n’apporte rien d’utile pour la nutrition. Il est donc judicieux de limiter la consommation de ces boissons. Il en est de même pour les produits allégés.
Rappelons aussi que dans le cas de dénutrition ou de malnutrition, le médecin traitant le senior pourrait avoir recours à des suppléments nutritifs et des apports en vitamines pour lui permettre de gagner du poids plus rapidement.
Remarque : si le senior manque d’appétit, il lui faut toujours manger 3 fois par jour et ne pas sauter un repas. Il peut aussi répartir son ratio alimentaire en 4 ou cinq plats légers. Les menus variés, l’assaisonnement des plats avec des herbes et des arômes, l’enrichissement de ses menus avec les œufs, les produits laitiers, les fruits et légumes etc. sont autant des moyens pour équilibrer le repas du sujet âgé. Dans tous les cas, s’il perd subitement de poids en l’espace de quelques jours, il lui faut consulter un médecin.

Il faut rappeler que les changements liés au vieillissement peuvent causer la perte d’appétit. Ce qui fait que la personne âgée mange et boit moins, perd du muscle et peut devenir déshydratée ou dénutrie. Les causes de ce manque d’appétit sont nombreuses. Il y a d’abord l’isolement, mais aussi les problèmes dentaires, les soucis financiers (baisse de revenues d’argent à la retraite), le plat peu apprécié par l’aîné etc. Il importe ainsi de cuisiner des aliments hachés, mixés pour la viande par exemple afin que le repas ne cause pas de problème d’indigestion ou de fausse route. Comme on l’a déjà dit plus haut, pour que la personne trouve du plaisir à manger, elle ne doit pas être laissée seule.
Par ailleurs, selon les facteurs génétiques et l’alimentation, une personne peut voir réduire sa masse musculaire au fur et à mesure qu’elle avance en âge. Cette diminution est de l’ordre de 40% jusqu’à 80 ans. Une personne pourrait ainsi voir une perte d’une dizaine de kilos du poids de ses muscles pendant toute sa vie. Cela est causé par l’affaiblissement des fibres musculaires et l’activation difficile pour le corps de la synthèse des protéines de muscles. Or, cette perte musculaire entraîne les chutes, la fracture du col du fémur ou du poignet, mais aussi la mauvaise nutrition. L’arrêt de la production d’œstrogène à la ménopause, les carences calciques favorisent la diminution de la masse minérale de l’os. Pour pallier cette baisse, il est conseillé au sujet âgé de préserver ses apports de calcium et de vitamines chaque jour. Voilà pourquoi, nous préconisons la consommation de 3 produits laitiers (yaourt, fromage etc.) au quotidien. L’aîné doit aussi consommer de la viande, des œufs et de poisson chaque jour.
Avec le grand âge et le vieillissement des organes, une personne se sent également moins encline à boire de l’eau or la déshydratation aiguë peut causer sa mort. Il lui faut aussi boire au moins 6 verres d’eau par jour pour éviter ce cas de déshydratation.
Si le senior a des affections de longue durée, son médecin traitant peut lui conseiller les aliments les plus adaptés pour sa santé. A noter que l’amélioration de son régime alimentaire constitue un moyen de maintenir une bonne santé tout en luttant contre les maladies graves. A titre d’exemple, dans le traitement des cancéreux, le suivi d’un apport calorique, protidique et calcique suffisant permet de maintenir un état général satisfaisant du patient. Cela lui permet aussi de supporter les divers traitements qui peuvent leur sauver la vie.

Il est indispensable de mettre l’accent sur la nécessité de bien s’alimenter pour les sujets âgés. Et cela coûte que coûte car une alimentation adéquate permet de prévenir les risques de diverses pathologies et de lutter contre celles déjà existantes.