Santé : le contrôle du budget de l’assurance maladie

Quel est le meilleur moyen pour baisser les tarifs de la santé ? Le baromètre santé Europ Assistance révèle il y a quelques semaines que faute de moyens, un Français sur trois renonçait à se soigner. La ministre de la Santé Marisol Touraine s’est investie entièrement sur la résolution de ce problème. Au moyen d’un article du budget de la Sécurité sociale voté lundi dernier, elle souhaite plafonner les remboursements des complémentaires santé afin de réduire techniquement les coûts des soins. Toutefois, les internautes du Figaro ne sont pas trop partants sur cette initiative.

Gekkeikan affirme: “Ce n’est pas parce qu’on plafonne les remboursements que les prix vont baisser ! Les Français vont continuer à payer le même prix tout en étant moins remboursés…». Et selon Pierre Manzoni, si le gouvernement octroie un tel moyen, c’est un gaspillage: “C’est étrange car lorsqu’on parle de limiter les charges sociales pour faire baisser le chômage, là, le gouvernement n’y croit pas…»

« Un cycle infernal »

En outre, d’autres internautes se révoltent contre ce plafonnement et revendique la liberté de choix à payer une complémentaire chère ou pas, tant que ça couvre les dépenses en santé du public : «C’est à chacun de déterminer son niveau de couverture. Personnellement, j’ai choisi un contrat qui ne rembourse que le complément à 100% des tarifs de la Sécu : donc remboursements quasi inexistants sur les frais optiques ou dentaires, mais cotisation mensuelle raisonnable. Comme je ne change mes lunettes que tous les 5 à 7 ans, j’y gagne largement.» Un autre internaute rajoute: «De quoi j’me mêle ! S’il y a un plafond à déterminer, c’est aux mutuelles de le faire !». Un autre dénonce et pense que cette mesure est absurde et injuste: «Les Français choisissent la complémentaire santé qu’ils veulent. Ils choisissent les lunettes qu’ils veulent. Pendant qu’on y est, pourquoi ne pas plafonner le remboursement des assurances auto pour empêcher les riches d’acheter de belles voitures ?»

Cependant, il existe des voix déplacées parmi ces nombreux commentaires contestant l’initiative de Marisol Touraine. Pour illustration, un internaute a écrit: «Je n’aime pas Hollande, c’est peu dire, mais […] c’est une mesure de simple bon sens et qui va dans le sens de ces fameuses classes moyennes.»

A son tour, un participant à la discussion ajoute également, «Bonne idée. C’était devenu un cycle infernal. Les mutuelles augmentaient leurs tarifs pour augmenter leurs périmètres, les professions pour augmenter leur revenu, le client était remboursé de plus en plus en ne voyant pas qu’il cotisait aussi de plus en plus». Selon un autre intervenant, ce plafonnement engendrerait peut-être bien un abaissement des coûts de soins médicaux. Ce dernier mentionne que beaucoup de médecins régularisent leurs factures en fonction de la complémentaire santé de leurs patients, «Que celui qui n’a jamais été en présence d’un praticien qui analyse la couverture mutualiste du patient AVANT de rédiger sa facture lance la première pierre !» poursuivait-t-il.