Mutuelle prévoyance ou complementaire santé : comment s’y retrouver ?

Il est important de rappeler qu’il existe la prévoyance collective appliquée au niveau des entreprises pour couvrir les accidents de travail des salariés. Il y va des avantages sociaux et fiscaux si le salarié est atteint d’invalidité, d’incapacité permanente ou même de décès, etc.

Le régime obligatoire ne couvre pas toutes les dépenses médicales en cas d’accident, de maternité ou de maladie. C’est la prévoyance santé qui apporte l’appoint nécessaire pour la prise en charge de ces dépenses. Cet apport peut être partiel ou total selon le type de contrat établi avec la prévoyance santé. Le contrat peut contenir des options de forfait des remboursements selon les convenances de l’assuré. Le mode de calcul de ces remboursements peut être également effectué selon un plancher défini par le régime obligatoire de la Sécurité Sociale.

Le contrat peut s’adapter selon les besoins en matière de santé des contractuels, qu’il soit individuel ou collectif. Dans certaines entreprises, la souscription à une prévoyance santé est une démarche obligatoire et tous les salariés doivent se souscrire à des niveaux de garanties différents selon leurs activités et leur statut au sein de l’entreprise.

Différents niveaux de garanties seront proposés par la mutuelle prévoyance avant la signature d’un contrat qui la lie avec un adhérent. Le remboursement des frais médicaux peut être partiel ou total selon le type de contrat. Ainsi, les frais de consultation et les prix des médicaments peuvent être remboursés en intégralité ou partiellement, et éventuellement les frais d’hospitalisation et les soins en ophtalmologie et en dentisterie peuvent être également couverts si le contrat passé avec la mutuelle prévoyance le stipule.

Cette couverture des frais médicaux peut inclure d’autres frais qui ne sont pas usuellement remboursés à cause de leur altérité élevée, comme les vaccins et les médicaments spécifiques. Les prestations de la prévoyance santé contiennent des options sur l’accompagnement et sur l’assistance des assurés. Ces accompagnements constituent un véritable suivi personnalisé au souscripteur.

Les prévoyances santé proposent une large panoplie de garanties aux souscripteurs selon les exigences de ces derniers en matière de santé et de couverture médicale. Les tarifs appliqués peuvent s’adapter à ces besoins et dans certains cas ils ne sont pas du tout onéreux. Selon les besoins des souscripteurs, les organismes complémentaires se projettent en avant dans l’assistance de leurs adhérents avec la mise en place d’une prévoyance retraite et d’une prévoyance épargne.

Une mutuelle prévoyance prévoit les choses plus loin par rapport à la complémentaire santé. La complémentaire santé s’occupe des remboursements des frais de santé, en tout ou partie, qui ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale, tandis que la mutuelle prévoyance s’occupe des faits qui peuvent se présenter et qui risque d’immobiliser l’adhérent ou de réduire du mobilité à la suite d’une maladie, d’un accident ou de l’âge à la retraite.

En général, l’assurance prévoyance ou la mutuelle prévoyance est une solution financière complétant l’Assurance maladie, permettant à l’adhérent de toucher un complément de revenu en cas d’incapacité telle qu’il est mentionné supra. A cet effet, le terme prévoyance détermine en quelques sortes la « qualité d’une personne qui anticipe, qui prévoit les événements ». Quel que soit l’état sanitaire, même en bonne santé, les risques ne manquent jamais et c’est prudent de souscrire une assurance prévoyance. C’est pourtant facultatif.

En résumé, ma différence entre la prévoyance et la complémentaire santé est que celle-ci rembourse une partie des frais de santé tandis que l’assurance prévoyance est une indemnité plus ou moins permanente en cas d’accident ou en cas de retraite, et, le montant est connu d’avance dans le contrat. Le calcul du montant est basé sur plusieurs critères, entre autres l’âge, le montant de la cotisation, le capital souscrit, etc. Pour la complémentaire santé, il s’agit de se référer aux taux de remboursement selon les postes de dépenses selon la formule, selon l’état sanitaire, etc. Ce remboursement s’ajoute simplement à la couverture de la Sécurité Sociale pour que la couverture soit plus significative.