La satisfaction de la Mutuelle Familiale après l’interdiction du Bisphénol A

Les offres des mutuelles santé ne cessent pas de se diversifier depuis quelques années en France. Il existe actuellement des mutuelles qui proposent des garanties contre les risques de santé liés à l’environnement. La Mutuelle Familiale s’est engagé dans la lutte contre l’utilisation de certains produits pouvant provoquer des troubles hormonaux. C’est ainsi que cette Mutuelle Familiale s’est réjouie de la promulgation de la loi contre l’exposition au bisphénol A qu’on peut trouver dans les conditionnements alimentaires. En effet, le bisphénol A pourrait provoquer des troubles endocriniens chez les consommateurs. Selon la mutuelle, une politique générale contre l’utilisation de ces produits perturbateurs hormonaux doit être élaborée, suite à la promulgation de cette loi.

L’engagement continu de la Mutuelle Familiale

L’engagement de la Mutuelle Familiale dans la lutte contre ces expositions nocives à la santé des consommateurs date actuellement de plusieurs années. Elle est un des organismes les plus dynamiques dans ce domaine, notamment dans la mobilisation et la sensibilisation du grand public face aux risques des perturbateurs endocriniens. C’est un effort louable dans la mesure où ces risques sont méconnus de la grande majorité des consommateurs.

Pour ce faire, la Mutuelle Familiale a invité le Réseau Environnement Santé (RES) et la Mutualité Française Île-de-France à la joindre pour l’organisation d’une exposition itinérante sur les risques de ces perturbateurs endocriniens. La Mutuelle Française se trouve à l’origine de cette campagne de sensibilisation contre l’exposition à ces produits nocifs qui sont présents dans les outils et instruments de tous les jours. Un des thèmes développés pendant cette campagne de sensibilisation concerne les gestes à éviter, particulièrement pour les femmes enceintes et les jeunes enfants. Ce sont les sujets à risques pour ces perturbateurs endocriniens.

La satisfaction de la nouvelle loi est là, mais la lutte continue

Le Sénat et l’Assemblée Nationale ont adopté cette loi pour la prohibition du bisphénol A dans les conditionnements alimentaires, mais la Mutuelle Familiale n’est pas pour autant entièrement satisfaite, du moins avant la mise en application de cette loi pour toutes les couches de la population. Elle a manifesté sa satisfaction à travers la publication d’un communiqué le 3 décembre dernier, mais avec toutefois quelques réserves.

La Mutuelle Française reste circonspecte face au calendrier de l’application effective de cette loi. Elle pense que la mise en place du dispositif est trop lente par rapport aux risques encourus par les consommateurs. À cette lenteur administrative à été ajouté le report de son application qui est actuellement prévue pour le 1er janvier 2015 pour l’ensemble de la population. Pour les enfants de moins de 3 ans, l’application de la loi est effective dès le début de l’année 2013. À partir de cette date, le bisphénol A est strictement interdit dans tous les conditionnements des aliments pour bébés et enfants de moins de 3 ans. Ce calendrier tardif représente le seul obstacle à une satisfaction totale de la Mutuelle Française.