La mutuelle adaptée aux personnes au chômage

Même s’ils ne sont pas en activité professionnelle, les chômeurs ont besoin d’une bonne protection santé puisque ce sera difficile de ne pas être protégé lorsque les frais de santé s’avèrent conséquents et qu’en plus la personne ne perçoit aucun revenu.

Que peut offrir la mutuelle ou l’assureur face à ce cas ? Est-il possible de continuer à bénéficier d’une complémentaire santé malgré le licenciement ? Quel est le prix de cela ? Y-a-t-il des formalités à remplir ?

La conservation de la mutuelle pour les employés licenciés

Une nouvelle au profit de ces derniers est sortie le 1er juillet 2009, annonçant que les salariés licenciés peuvent continuer à bénéficier de leur mutuelle de groupe pour une durée déterminée, mais en respectant quelques conditions.

•          Quelles conditions ?

Ces droits de chômage concernent les salariés CDI et CDD pour la conservation de la mutuelle de l’entreprise. La durée de conservation des garanties de la mutuelle est de 1 à 9 mois maximum, mais cela dépend de la durée du contrat de travail dans l’entreprise.

Exemple : si la durée de travail au sein de l’entreprise est de 4 à 5 mois, vous avez le droit de garder votre mutuelle pour une durée de 4 mois après la date du licenciement.

•          Quel coût pour le salarié licencié ?

Le salarié licencié est favorisé, puisque c’est toujours l’entreprise qui paie en partie la cotisation de la mutuelle. Ce dernier continue donc à bénéficier d’une couverture santé dont les garanties sont élevées (comme dans le cas des mutuelles d’entreprise). En tout cas, la cotisation qu’il doit verser est moins chère que s’il adhère à une mutuelle individuelle.

Mais pour cela il faudrait que l’ancien employé avance les 9 mois de cotisation, ce qui n’est pas acquis, vu que celui-ci se retrouve face à un problème financier dans ces temps-là… Entre temps, si l’employé trouve une nouvelle mutuelle ou un nouvel emploi, la totalité de ses cotisations avancées sera remboursée.

•          Quelles formalités à remplir ?

Il y en a aucune. Il faudrait juste que l’ancien employé informe son ancien employeur qu’il sera couvert par l’assurance chômage, c’est-à-dire qu’il continue de garder sa mutuelle santé.

Il est aussi tenu à l’informer sur tout changement, tel que l’embauche dans une nouvelle entreprise, fin des droits du chômage, etc.

Les mutuelles adaptées aux chômeurs

Pour les chômeurs en quête de mutuelle santé il y a de nombreux sites qui procure de l’aide incontournable pour le choix d’une complémentaire santé la plus adéquate.

En effet, le fait qu’une personne soit au chômage ne veut pas pour autant dire que ses besoins en santé doivent être négligés. Au contraire, c’est d’autant plus important pour eux-mêmes si leurs revenus sont moins que suffisants.

Il est ainsi plus prudent de souscrire à une mutuelle lorsqu’un cas de chômage se présente, même s’il est sûr de trouver un autre travail rapidement.

 

Dans le cas où le chômeur n’a pas du tout les moyens qu’il faut, celui-ci peut demander à être éligible à la CMU-Cou à l’ACS. Mais s’il a toujours ce qu’il faut pour se payer une mutuelle, il faut juste choisir une mutuelle convenable.

 

 

Comment choisir une mutuelle ?

Pour mieux choisir la mutuelle adaptée  il est recommandé de faire usage au comparateur de mutuelle santé. En quelques minutes  les tarifs et les garanties des mutuelles partenaires et assureurs seront affichés. Ainsi  il serait plus facile de faire le choix sur l’offre de la mutuelle ou de l’assureur qui correspond à son budget et à ses besoins.