Choix complémentaire fonction publique : compagnie d’assurance ou mutuelle ?

Les agents de fonction publique ont le choix entre les compagnies d’assurances ou les mutuelles pour leur complémentaire santé. Même si la souscription à une mutuelle collective n’est pas une obligation au sein de la fonction publique, ce dispositif est à recommander. En effet, le remboursement des dépenses santé par l’Assurance maladie s’amenuise au fil des ans, une souscription d’assurance complémentaire s’impose ainsi. Cela est surtout avantageux lorsqu’il y a divers accidents de la vie pour le fonctionnaire. Mais faut-il choisir les compagnies d’assurances ou les mutuelles ?

Les critères de choix de mutuelle de l’agent de fonction publique

Que ce soit un agent territorial ou un agent de fonction publique, il a le choix entre une société d’assurance ou une mutuelle. L’essentiel est de dénicher celle qui propose une prise en charge optimale de ses frais de santé. Par exemple, s’il a des problèmes oculaires ou dentaires, il devrait chercher l’organisme assureur qui offre un taux de remboursement avantageux pour ces postes de soins. Si la fonctionnaire attend un bébé dans les prochains mois, la prise en charge concernant la grossesse doit le motiver dans son choix. Ainsi, tout dépend des besoins spécifiques de l’assuré mais aussi des ayants droit s’il n’est pas célibataire. Par ailleurs, il est quand même intéressant de noter que la plupart des formules sur les compagnies d’assurances ou les mutuelles peuvent être modulées. L’agent peut ainsi choisir les garanties qu’il considère importantes.
Le deuxième point important à tenir compte pour le choix d’une complémentaire santé de l’agent de fonction publique, c’est le tarif. Certaines mutuelles proposent des tarifs compétitifs pour les agents de fonction publique. Néanmoins, ce critère de prix ne doit pas l’emporter sur les garanties. Les postes de soins couverts sont les priorités, après seulement on peut choisir le tarif le plus avantageux.
A part cela, il y a les autres avantages tels que le tiers payant, l’assistance à domicile en cas d’hospitalisation etc. Mais le plus de certains organismes d’assurance, par contre, c’est qu’ils proposent de cautionner leurs adhérents lors d’une souscription à un crédit. Cela pourrait ainsi être avantageux pour les adhérents qui veulent faire un achat à crédit d’un bien quelconque.
Enfin, avant l’adhésion à un contrat de compagnie d’assurance ou d’organisme mutualiste, il convient également de tenir compte des délais de carence, de cas d’exclusion de remboursement pour certaines maladies, ainsi que la rapidité du remboursement. Ces points sont importants lorsque l’agent est en face d’un grave problème d’invalidité ou d’incapacité. Le fait qu’une mutuelle ou un assureur a plusieurs années d’expérience dans le métier a aussi quelque intérêt, mais cela ne garantit pas la qualité de ses services. C’est pourquoi, l’appel à un comparateur de mutuelles en ligne ou la mise en concurrence des offres d’organismes assureurs est nécessaire. Dans tous les cas, l’assureur de son choix doit être au courant de l’univers de la Fonction Publique comme par exemple Axa, Generali etc.
En bref, les fonctionnaires publics peuvent s’orienter vers l’organisme assureur ou la mutuelle de leur choix mais leur choix doit être motivé par leurs postes de dépenses prioritaires, le tarif ainsi que les autres avantages.