Contrat d’assurance obsèques : éviter les dépenses supplémentaires

Dans le choix de n’importe quel contrat d’assurance, il faut éviter certaines propositions qui sous-entendent un engagement, généralement dans des dépenses sans utilité particulière ou des services qui, normalement, devraient être gratuits. Voici quelques paragraphes au sujet de tous les frais nécessaire à prémunir dans le contrat d’assurance obsèques.

Cotisations à un organisme associatif : des dépenses futiles

La plupart du temps, la banque, la mutuelle ou l’assurance auprès de laquelle on a souscrit une assurance obsèques, propose souvent de verser une cotisation à un organisme associatif qui lui est lié ou qui est associé à l’agence funéraire choisi par le souscripteur. D’après l’association française d’information funéraire (AFIF), il faut systématiquement refuser ce genre de dépense qui n’est généralement pas utile et qui n’apporte aucune garantie particulière aux funérailles.

Eviter de payer un transfert de chambre funéraire

Encore dans la catégorie des dépenses inutiles, une partie d’un séjour et un transfert en chambre funéraire seraient certainement proposés par un organisme d’assurance obsèques. Cette chambre funéraire, est aussi appelée « salon funéraire », « salon d’athanie », « funérarium » ou « maison funéraire ». C’est un lieu instauré dans les organismes municipaux ou les agences funéraires, pour permettre aux proches du défunt de le voir une dernière fois et de se recueillir.

En effet, selon l’AFIF, 80% des décès surviennent dans un établissement médical ou hospitalier. Ce dernier devrait mettre en œuvre le principe législatif et ministériel de gratuité pour l’hébergement du corps. Ce qui signifie qu’il est contraint de mettre à disposition une chambre mortuaire gratuite au moins pendant les trois jours qui suivent le décès.

Dans le cas où le décès survient au domicile du défunt, dans une maison de retraite ou dans un EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), le corps du défunt peut rester dans ces établissements ou dans l’établissement où il se trouvait.

L’assurance obsèques permet à l’assuré de soutenir sa famille financièrement, tout en organisant à l’avance les obsèques, et permet également d’éviter à la famille de faire face à tant de contraintes.

Plusieurs formules disponibles dans l’assurance obsèques

L’objectif d’une assurance obsèques étant de soutenir financièrement les proches du défunt concernant tout le règlement des obsèques de ce dernier. Plusieurs formules seront proposées lors de la souscription. La souscription à un contrat d’assurance obsèques en capital prévoit un fond qui sera versé au bénéficiaire désigné au décès de l’assuré.

Il est également possible d’épargner d’une importante somme (environ 4000€), possible à prélever avant la liquidation de la succession, notamment sur un compte bancaire, un compte chèques postaux ou un livret de Caisse d’épargne. Ainsi, la banque peut directement régler la société de pompes funèbres sur un montant maximum de 3050€.

Enfin, il existe d’autres modes de financement variables en fonction des situations. La famille aura également le choix d’organiser librement vos obsèques. Dans ce cas-ci, si le souscripteur opte pour un contrat exclusivement financier, ce qui signifie que les proches de celui-ci auront libre choix d’organiser les obsèques selon leur souhait, qu’il s’agisse d’une inhumation ou d’une crémation, d’une cérémonie religieuse ou non, d’un choix du cercueil et de la sépulture, etc. Cependant, le souscripteur peut aussi partager ses souhaits à ces derniers.