Complémentaire santé entreprise

Petite ou grande société, les employés peuvent désormais jouir d’un surplus de remboursement des frais médicaux.

Les assurances maladies auxquelles tout employé doit souscrire, ne remboursent qu’une partie des dépenses médicales. Ainsi, l’idéal serait de souscrire à une complémentaire santé entreprise afin de profiter d’une grande protection en cas de maladie ou d’accident.

Quelques mots sur la complémentaire santé entreprise

C’est un établissement qu’on appelle aussi mutuelle santé qui se charge de rembourser les dépenses non recouvertes par l’assureur principal. Dans le cas général, ces prix hors de la couverture sanitaires de l’assurance sont laissés à la charge des patients, mais dans ce contexte, ils seront exonérés.

Comme le cas de maternité ou encore d’une maladie et même suite à un accident, elle recouvre les charges en matière de santé.

La mutuelle santé se présente sous l’aspect de contrat individuel ou communautaire et elle pourrait être adoptée en souscription personnelle pour les salariés d’une société, suivant le choix.

La société est libre de définir la répartition des cotisations entre elle et le salarié concerné.

Une mutuelle ne prédéfinit pas les clients et n’exclut aucune forme d’institution contractante, entreprise et association sont les bienvenues.

Garanties d’une complémentaire santé entreprise

Remboursement des frais des soins

Les établissements d’assurance ne prennent en charge qu’une partie des frais de santé. Une autre partie de ce frais sera laissée au compte du patient. La mutuelle santé complète cette couverture  en  s’occupant  des parts de l’assuré comme surplus d’un honoraire abusif, les frais d’hôpital, le ticket modérateur.

Ce complément intervient aussi dans les frais de santé comme :

•          la consultation médicale

•          l’achat des médicaments

•          les frais d’hospitalisation

•          les soins optiques

•          les soins dentaires

Sans oublier que la complémentaire santé pourrait bien aussi rembourser les autres dépenses non recouvertes par l’établissement assureur  comme :

•          l’ostéopathie ;

•          les implants dentaires ;

•          les vaccins ;

•          les médicaments non remboursables, etc.

Le taux de recouvrement

Le taux de recouvrement  est variable en fonction :

•          des types de soins

•          du choix de la formule adoptée dans le contrat à la souscription

La prise en charge se base de la part de l’assurance maladie, le taux s’exprime en pourcentage ou forfaitaire en euro.

Quels sont les avantages de la souscription d’une mutuelle santé ?

Un certain nombre d’avantages s’offrent aux adhérents et cela, en commençant par la meilleure prise en charge des frais médicaux des salariés : employés ou dirigeants d’une société.

Le choix d’une compagnie pour la souscription d’une mutuelle santé constitue un objet de motivation qui pourrait fidéliser les salariés.

Du côté fiscal, l’établissement qui souscrit à une mutuelle santé bénéficie d’une réduction fiscale car les cotisations sont déduites de leur revenu imposable.

Ainsi, les travailleurs libéraux comme les avocats et les médecins libres, les commerçants et les artisans sont protégés par la loi Madelin, qui dans ses lignes, limite cette déduction. Celle-ci ne pourrait pas dépasser les 10% des revenus imposables, 8 fois du PASS ou plafond annuel  de la sécurité sociale qui serait surélevé de 15% sur la fraction de ce revenu.

Pour certaines entreprises, dans le cas d’une adhésion obligatoire, une déduction serait possible. Dans ce cas, la déduction ne pourrait dépasser les 7% du PASS majoré de 3% du revenu annuel pour le disponible fiscal et 6% du PASS avec majoration de 1.5% du RAB  pour le disponible social.