C est quoi une assurance prévoyance ?

Les contrats d’assurance ont chacun leur spécificité et leur finalité. Pour les produits tels que l’assurance-vie, cela propose une sorte d’épargne pour le souscripteur. Pour les contrats de complémentaire santé, ils permettent de couvrir le remboursement de frais de soins de l’assuré. Quant aux contrats de prévoyance, ils se spécialisent dans l’apport d’une aide financière en cas d’accident, d’invalidité ou d’autres coups durs. Zoom sur les types d’assurance prévoyance et les intérêts à s’y souscrire ?

La prévoyance désigne les contrats d’assurance qui préviennent les risques liés à l’assuré. Elle offre ainsi une couverture contre les aléas de la vie, à titre individuel ou à titre collectif. Il s’agit alors d’une protection sociale qui vient en complément du régime obligatoire. En effet, le remboursement de la sécurité sociale se fait de plus en plus insatisfaisant concernant les risques de prévoyance. D’autre part, la mutuelle ne prend en charge qu’une partie de soins après un accident par exemple, la prévoyance permet donc de compléter le remboursement de la sécurité sociale et de la mutuelle en cas de pépin.

La prévoyance intervient dans la couverture des risques suivants :

  • Les risques concernant le décès : ce contrat s’adresse aux personnes âgées entre 18 ans et 64 ans. Il prévoit le versement d’un capital au bénéficiaire du contrat (qui est le conjoint en général). Le montant dudit capital est choisi lors de la souscription. En principe, le montant s’échelonne entre 15 000 euros et 750 000 euros. Si le souscripteur est encore en vie au terme du contrat, aucun montant ne sera versé.
  • Les risques liés à l’incapacité : pour se prémunir contre un arrêt de travail temporaire ou définitif dû à un accident ou une maladie, on peut souscrire ce contrat. En effet, il est possible que des périodes d’arrêt-reprise d’emploi puissent s’alterner au cours de la vie d’une personne. Cela pourrait être causé par l’aggravation d’une affection de longue durée par exemple. S’il lui arrive de devoir rester inactif à cause de l’impact de sa maladie ou de son accident l’assurance prévoyance intervient dans ce cas. L’assuré peut toucher une rente pour une période de trois ans.
  • Les risques concernant l’invalidité : il est difficile de prédire le futur. Il arrive qu’une personne en bonne santé se trouve du jour au lendemain immobilisée suite à un accident de voiture. On distingue les personnes dont la mobilité est diminuée à 66% ou à deux tiers et qui ne peuvent plus faire une activité professionnelle ou physique. Il y a aussi des gens qui sont complètement immobilisés suite à un AVC par exemple et qui nécessitent une assistance dans le déplacement et dans les gestes au quotidien. En souscrivant cette assurance, l’assuré perçoit une rente jusqu’à l’âge de la retraite en cas d’invalidité totale ou partielle importante. Le montant de l’indemnité journalière ou de rente perçue par le souscripteur dépend de son taux d’invalidité.
  • Le prévoyance hospitalisation : Ce contrat s’adresse aux personnes dont l’âge est compris entre 18 et 75 ans. L’assuré peut choisir le niveau de remboursement selon le montant de l’allocation journalière qu’il souhaite toucher en cas d’hospitalisation.
  • Les garanties obsèques : un versement de 2000 euros à 18 000 euros sera offert aux proches des personnes âgées entre 18 à 84 ans qui ont souscrit à ce contrat. Leur proche bénéficie ainsi d’un apport financier pour l’organisation de funérailles du défunt. Le souscripteur peut alors avoir la certitude que le capital sera utilisé au règlement de ses obsèques.
  • Le prévoyance dépendance : il s’agit d’un contrat qui offre des garanties renforcées si l’assuré contracte la maladie d’Alzeihmer ou de Parkinson. Il pourrait alors toucher une rente de 300 à 3000 euros s’il devient dépendant suite à sa maladie.
  • La prévoyance éducation : cette formule propose le versement d’une rente afin de venir en aide à l’éducation des enfants en cas de décès ou de problème de santé du parent assuré. Elle s’arrête en général lorsque le bénéficiaire atteint l’âge de 25 ans s’il poursuit encore ses études avant cet âge.
  • La prévoyance accidents de la vie : cette prévoyance prend en charge les accidents domestiques comme le chute, ou encore les accidents médicaux, les accidents de circulation ou les accrocs provenant d’une pratique sportive. Les attaques physiques, les catastrophes naturelles ainsi que les attentats sont également couverts par cette assurance.
  • La prévoyance professionnelle-accident : cette garantie s’adresse aux salariés qui sont victimes d’arrêt de travail. Ils peuvent alors percevoir jusqu’à 100 euros d’indemnité journalière. En cas d’invalidité, il lui sera possible de toucher jusqu’à 1000 fois son IJ selon son taux d’invalidité. Le même montant s’applique aussi en cas de décès de l’assuré.
  • L’assurance-homme clé : cet autre contrat de prévoyance à titre professionnel s’applique lors de la disparition du gérant d’une société. Son successeur reçoit alors un capital en vue de la consolidation de fonds de réserve de l’entreprise.

La couverture de ses proches et de son budget contre les risques de vie est importante. En effet, lors d’un évènement tragique inopiné tel qu’un accident, son niveau de vie pourrait être affecté si on n’a pas jugé bon de se souscrire à une assurance prévoyance. Or celle-ci permet d’assurer un maintien partiel de ses revenus tout en bénéficiant d’un complément financier. Pour les particuliers, ce type de contrat réduit les impacts financiers suite à une baisse de revenue dû aux bouleversements de la vie. Pour les professionnels, cette assurance évite de plonger l’entreprise dans un problème financier suite au décès de son dirigeant. Enfin, pour l’assurance prévoyance collective, elle permet aux salariés de profiter de versement d’une rente en cas d’invalidité, de décès ou d’arrêt de travail.
Remarque : la souscription de contrat d’assurance prévoyance peut se faire auprès des compagnies d’assurance, des mutuelles, des institutions de prévoyance, des banques, ou encore des courtiers.

Ce contrat d’assurance dure temporairement. Il protège l’assuré contre les évènements qui peuvent impacter sur sa finance ou dans la vie de son foyer comme le décès, l’invalidité, l’hospitalisation, l’arrêt de travail etc. S’il s’agit d’une dépendance ou d’une invalidité totale ou une perte irréversible d’autonomie, l’assuré recevra une rente pour une période déterminée. Dans le cas d’un décès, les sommes cotisées par mois ou par an seront versées au bénéficiaire. Dans le cas contraire, si le souscripteur du contrat est toujours vivant à la fin du contrat, le capital sera perdu. Sinon, une indemnité journalière sera versée en cas d’hospitalisation ou d’incapacité de travail.

L’assurance prévoyance vise à compléter la prise en charge du régime obligatoire (RSI etc.) et de la mutuelle individuelle ou la mutuelle du groupe. Un particulier, un professionnel indépendant ou les salariés dans une entreprise peuvent souscrire ce type de contrat. Avant de faire la souscription à une assurance, il importe ainsi de bien étudier contre quels risques on souhaite se couvrir et qui en sont les bénéficiaires. Comme il existe plusieurs formules qui ont chacun leur spécificités, la comparaison de plusieurs assurances est aussi à conseiller. Cela permet d’avoir un meilleur rapport garanties/ cotisation. Enfin, il faut également tenir compte du service proposé par l’organisme qui délivre le contrat de prévoyance.