Bénéficier d’une couverture par les mutuelles en gardant bien votre ordonnance

Lors d’une consultation chez le médecin, une ordonnance est établie dans laquelle les médicaments à prendre, les doses, le nombre de prises par jour et la durée de traitement sont indiqués.

L’ordonnance est délivrée en deux exemplaires, l’original et une copie. Elle permet d’acheter les médicaments chez le pharmacien et de rembourser une partie des dépenses engagées par l’Assurance Maladie.

Il est à noter que les médicaments avec la mention “NR” (non remboursable) ne sont pas pris en charge par l’Assurance Maladie.

Bien garder l’original de l’ordonnance

Lors de l’achat des médicaments chez le pharmacien, il faut remettre les deux exemplaires de l’ordonnance. Une note sur la copie de l’ordonnance indique que c’est un “duplicata ne permettant pas la délivrance de médicaments”. Les médicaments seront remis uniquement sous présentation de l’original de l’ordonnance.

Sur l’original, le pharmacien écrira la date de remise des médicaments et leur quantité, le coût total, ainsi que la part remboursée par l’Assurance Maladie.

Ce sera au pharmacien de remettre la copie de l’ordonnance à l’assureur dans le cas où l’adhérent était en possession de sa carte Vitale lors de l’achat et qu’il a une garantie de tiers payant.

S’il n’a pas sa carte Vitale lors de cet achat, il sera en charge de remettre lui-même la copie de l’ordonnance à son Assurance Maladie, accompagnée de la feuille de soins établie par le pharmacien.

Prorogation de l’ordonnance

Il est très important de bien garder l’original de l’ordonnance que le médecin traitant a délivré à son patient. En cas de prolongement du traitement médical par exemple, le médecin n’aurait plus qu’à renouveler la durée du traitement par tranche de un ou de trois mois, avec une durée maximale de un an. Le médecin traitant n’aura qu’à mentionner ce prolongement sur l’ordonnance. Cet original de l’ordonnance permettra également au patient de faire le suivi de son traitement.

Durée de péremption d’une ordonnance de médicaments

La durée de validité d’une ordonnance est de trois mois après son établissement par le médecin. Le patient doit s’acquérir de ses médicaments prescrits dans l’ordonnance avant ces 3 mois, sinon l’ordonnance ne sera plus valide.

Pour les médicaments stupéfiants et assimilés, la délivrance des médicaments doit se faire dans les trois jours suivant l’établissement de l’ordonnance par le médecin traitant.

Le traitement prescrit sur une ordonnance ne peut pas dépasser un an. Toutefois, cette durée ne dure que deux à douze semaines pour les médicaments contre l’anxiété et les somnifères.

Pour les contraceptifs et les médicaments de traitement chronique, le pharmacien doit respecter une durée de un ou de trois mois pour la délivrance de ces médicaments aux patients. Pour la délivrance de certains médicaments tels que le SUBUTEX® et le METHADONE®  par exemple, le pharmacien pourra étaler les dates de livraison par période de sept jours ou de quatorze jours, sauf en cas de demande expresse du médecin traitant. Dans ce cas, le médecin précise dans l’ordonnance la durée de traitement pour chaque fraction à délivrer.