Assurance obsèques : de quel ordre de nécessité ?

Coûtant très cher, le prix des obsèques, enterrement ou crémation, varie entre les 3000 et les 5000 euros, une somme importante. Cela peut tout de même varier selon les souhaits personnels du défunt ou de sa famille. En général, pour les funérailles, les frais sont à la charge de la famille, mais toutefois, certaines personnes souhaitant à ce que leurs obsèques ne fassent objet de nocuité financière à leurs proches. Ils ont recours à une assurance obsèques ou en épargnant de l’argent. En voici les détails sur les assurances obsèques mais également les moyens de mettre de l’argent de côté afin de prévoir les dépenses pendant les obsèques.

L’assurance obsèques : les détails sur la formule, les avantages,  les inconvénients et les défiances

Pour toute souscription à l’assurance obsèques, au décès de l’assuré, un capital sera versé pour couvrir ses obsèques ou seulement que la réalisation de ses obsèques soit prise en charge.

Pour le financement, les primes d’assurances seront contribuées en une seule fois, ou parfois à une régularité précise, dans le cas général, tous les mois. L’intérêt pour la prime unique, c’est que le montant qui serait versé au moment du décès est au moins sensiblement important par rapport au capital versé. Par contre, pour le paiement mensuel, une grande différence est constatée entre la prime versée et le capital perçu par la famille. Le contrat indique la valeur de la prime et le nombre de mois pour la rétribution. Toutefois, le décès de l’assuré pourrait constituer une échéance au paiement. Dans ce cas, la prime ne serait pas payée en entier.

Le grand intérêt de cette assurance obsèques c’est que la famille serait allégée entièrement ou dans la plupart des cas, partiellement de toutes les dépenses en cas d’obsèques. De plus, ce n’est pas important de savoir si le capital laissé serait suffisant pour la couverture des frais d’obsèques. Au moment du décès, les factures des prestations seront présentées à l’assurance avant d’effectuer les modalités de prise en charge. Ce qui vous rassurera que l’argent servirait exactement aux prestations funéraires.

L’assurance obsèques présentent également des inconvénients tels que :

•          Les primes d’assurance qui sont parfois élevées : d’autres options d’épargne ou d’assurance vie peuvent se présenter plus intéressantes sur le plan financier dans la matière ;

•          l’assurance obsèques ne couvre guère la totalité des dépenses liées aux funérailles, ce qui n’exempt pas entièrement la famille.

Certainement, l’assurance obsèques est donc utile. Toutefois, avant de conclure un contrat en correspondance, il faut faire attention sur les points suivants :

•          l’assurance obsèques ne présente aucun intérêt pour celui qui dispose déjà d’une assurance décès (comme dans une formule d’assurance-groupe) : cette assurance verse de l’argent aux partenaires ou aux enfants de l’assuré. La somme attribuée n’est pas réellement destinée à financer les funérailles du souscripteur, mais il est éventuellement possible de se servir d’une partie de cet argent pour régler les dépenses liées aux obsèques.

•          pour les fonctionnaires, ceux-ci ont droit à une indemnité de funérailles équivalente à la dernière mensualité brute de la pension retraite mais plafonnée à 2558 euros. Il faut en tenir compte avant de conclure une assurance obsèques ou avant de fixer le montant du capital à constituer.

•          définir au préalable la somme à constituer pour la prise en charge afin d’éviter les mauvaises surprises en cas d’imprévu auxquels la famille est confrontée. Cela est un peu complexe, avec le fait de demander à une agence funéraire de faire une facture pro-forma des réalisations funéraires que vous souhaitez.

•          pensez également à adapter votre assurance obsèques avec l’évolution de la durée de vie ; l’indexation du capital assuré est possible dans de nombreux contrats ;

•          ne prenez aucune décision définitivement sans savoir les montants des primes et de la couverture auprès de différents assureurs.

Faire des économies pour prévoir les funérailles

Il est possible de faire une épargne, c’est-à-dire de mettre de l’argent de côté pour payer les frais liés aux funérailles. C’est difficile de conserver cette somme, sans éviter les risques de son utilisation pour d’autres usages.

Il est tant possible d’épargner auprès d’une agence funéraire. Dans cette situation, les risques sont inévitables, comme dans le cas d’une faillite de cette entreprise. Pour éviter ces pertes, le mieux serait de vérifier si l’entreprise de pompes funèbres aurait versé votre argent sur un compte épargne bloqué à votre nom.