À 55 ans, vous êtes à la recherche de la meilleure mutuelle qui vous convient ?

Avec l’avancée en âge des seniors, leurs besoins en matière de couverture santé sont devenus plus spécifiques. Les offres des mutuelles se sont alors adaptées à ces besoins.

Une limite d’âge minimum de 65 ans a été fixée par de nombreuses compagnies d’assurance santé pour la souscription des séniors à partir de laquelle les garanties de ces compagnies prennent effet. Un questionnaire peut être soumis suivant l’état de santé des adhérents.

Les points essentiels pour bien choisir sa mutuelle

La couverture santé devient plus onéreuse en fonction de l’âge de l’adhérent. C’est un prix à payer pour rester en bonne santé. Toutefois, il ne faut pas pour autant oublier de bien définir les priorités avant de souscrire à une garantie d’assurance.

•          La première priorité est d’assurer une bonne prise en charge des frais d’hospitalisation. La garantie doit exclure la limitation de durée de séjour à l’hôpital et prendre en charge les frais de séjour dans un établissement pendant la convalescence.

•          Des prestations d’assistance peuvent être prises en charge en cas d’immobilisation de longue durée de l’adhérent. Ces prestations comprennent la livraison à domicile des médicaments ou la garde des animaux de compagnie …

•          Pour les seniors, des forfaits intéressants pour l’optique et les appareils auditifs, les actes de prévention comme la densitométrie osseuse ou le forfait médecine douce, peuvent être pris en charge.

•          Les frais des cures  thermales ainsi que les frais d’obsèques sont remboursés partiellement par certaines mutuelles.

•          Les seniors qui touchent une petite retraite doivent contacter leur Centre Primaire d’Assurance Maladie afin de voir s’ils peuvent toucher la CMU ou l’aide à la mutualisation.

Les raisons du coût élevé des mutuelles seniors

À cause de leur âge avancé, les séniors encourent de plus grands risques de santé. C’est pourquoi le prix d’une mutuelle senior est plus élevé qu’une mutuelle classique pour les autres personnes. À cela s’ajoutent le plafond mensuel de la sécurité sociale (3086 euros en 2013) et son désengagement progressif pour les personnes du troisième âge. Les raisons de ces coûts élevés des mutuelles seniors ne sont pas nécessairement fondées si on considère que le profil santé des seniors est à 100% reconnu pour une ou plusieurs maladies par leur caisse d’assurance maladie. Ne souciant pas de ces profils des seniors dans les détails, les mutuelles ne sont pas en mesure de distinguer les seniors qui ont ces profils à 100% de ceux qui ne correspondent pas à ces profils. Les mutuelles santé appliquent alors une mutualisation des risques, un principe de base pratiqué par de nombreuses mutuelles. Si ces profils à 100% sont correctement appliqués, les mutuelles destinées aux seniors ne seront pas plus chères que les mutuelles classiques car les dépenses santé des seniors seront connues et mieux maîtrisées. Cependant, ces mutuelles seniors moins chères devraient limiter leurs remboursements pour les postes de santé plus onéreux tels que le dentaire ou l’auditif.